Thématique thaïlandaise


Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, la Thailande est synonyme de paradis sur terre. Non pas que je ne sois pas au courant de la pauvreté qui y règne, mais j'ai peine à m'enlever de la tête les images de plages de sable chaud et d'eau turquoise, le dépaysement, les marchés publics, les fruits tropicaux, les éléphants et toute la frénésie des grandes villes côtoyant la beauté calme de l'océan. Oui, oui, moi aussi j'ai vu "The Beach"... Et c'est pas pour les beaux yeux de Leonardo DiCaprio que j'irais là-bas, mais bien pour vivre dans les endroits magnifiques que le film nous dévoile.

Il n'y a pas que les beaux paysages, il y a aussi de délicieux aliments. Moi qui adore les fruits exotiques, je serais comblée en Thailande. Un petit tour des fruits les plus étranges que vous y trouverez :


LE DURIAN
Fruit volumineux (peut peser jusqu’à 4 Kg), dont la peau très épaisse forme une carapace hérissée de piquants. Il dégage à maturité une très forte odeur, ressemblant vaguement à l’odeur du gaz (ou de l'urine!!!) Sa chair est douce et crémeuse, et le goût plutôt agréable lorsqu’on fait abstractin de l’odeur ! Le durian se consomme soit nature, soit en dessert accompagné de riz gluant et de lait de coco. Rares sont les Européens qui l’apprécient, son odeur en faisant fuir plus d’un... par contre, c’est un fruit très prisé des Thaïs.

LE JUJUBE
Le jujube a la taille d'une olive ou d'une datte; il est rond ou oblong. On l'utilise comme la datte. Frais, le jujube est une excellente source de vitamine C. Séché, il offre un plus grand apport d'énergie ; c'est une excellente source de potassium.


LE JACQUIER

Gros fruit ovoïde, poussant directement sur le tronc de l’arbre. Sa taille peut atteindre 40 cm de long sur 15 de diamètre. Sa peau verte et rugueuse jaunit en mûrissant. Sa chair renferme des graines comestibles. L'écorce, le cœur et l'enveloppe des graines ne sont pas comestibles. Le jaque se mange cru ou cuit. On le met dans les salades de fruits et la crème glacée.




LE LONGANE
Fruit très répandu au Vietnam et en Thaïlande. C’est un proche parent du litchi et du ramboutan. Il se présente en grappe d’une trentaine de fruits de 3 cm de diamètre. Sa coque lisse est de couleur orange virant sur le brun et devient rigide à maturité; le noyau n'est pas comestible. La chair blanche sucrée et juteuse translucide comme celle du litchi est segmentée en quartier. C’est une excellente source de vitamine C et de potassium.

LE MANGOUSTAN
Le mangoustan est un fruit arrondi de la taille d’une mandarine. Sa peau est épaisse et violacée, surmontée d’un pédoncule vert. L’intérieur du fruit est divisé en quartier plus ou moins irrégulier. Sa chair est blanche, avec un gros noyau lisse dans chaque quartier. Il est juteux, à la fois sucré et acidulé, très rafraîchissant. C'est l'un des fruits les plus succulents que l’on trouve en Thaïlande. Attention quand on ouvre un mangoustan, la peau tâche ! Il est riche en vitamine C, E et en béta-carotène.

LE TAMARIN
Ce fruit tropical est utilisé en cuisine pour sa saveur acide. Il est vendu séché ou en pâte. Le tamarin a un parfum extrêmement fort, c'est pourquoi un morceau gros comme une noix suffit largement. Plus vous le laissez tremper, et plus son parfum est fort. Les thaïlandais ont l'habitude d'ajouter des graines de tamarinier moulu dans leur café pour l'aromatiser et faire des économies, comme on le fait en occident avec la chicorée.

LE FRUIT DU DRAGON ou PITAHAYA
C'est le fruit d'un cactus épiphyte originaire d'une zone assez large d'Amérique Latine. Sa floraison nocturne blanche à l'agréable parfum rappelle celui de la vanille. Le fruit a l'épiderme rose vif recouvert d'écailles, et peut atteindre environ 700g. Sa chair blanche est parsemée de très nombreuses petites graines noires. Ce fruit se consomme généralement frais. On le déguste à la petite cuillère, après l'avoir coupé en deux. Pour les amateurs, la pitaya à chair blanche possède une saveur douce et fine, très légèrement acidulée de fruit pas mur.

LE RAMBOUTAN
Fruit originaire de Malaisie, son nom vient d’ailleurs du malais : rambout signifiant « barbe ». Sa peau verte virant au rouge à maturité est recouverte de poils qui lui donnent l'apparence d'un petit oursin. Elle est assez fine et renferme une chair juteuse, blanchâtre et translucide, entourant un gros noyau. Le ramboutan a une saveur sucrée, douce et parfumée. On utilise le ramboutan comme le litchi. Il est riche en vitamine C.

LA SAPOTILLE
La sapotille est le fruit du sapotillier ou sapotier, arbre tropical dont le tronc sécrète par saignées un latex blanc, le chiclé, qui sert à la fabrication des chewing-gums. La sapotille est une baie charnue ovoïde de la taille et de la forme d'un œuf. Son écorce rugueuse est brune, d'environ 2 mm d'épaisseur et se pèle facilement. Sa chair est légèrement granuleuse comme celle de la poire, avec des pépins ovales et aplatis en leur centre. La couleur varie du jaune roux au marron foncé. Elle est juteuse, sucrée et très parfumée. Sa saveur est comparée au miel ou à l'abricot. La sapotille se consomme crue, telle quelle, ou dans les salades de fruits. La sapotille doit être consommée bien mûre, sinon sa teneur élevée en tanin rend sa saveur déplaisante. On la cuit aussi en confiture ou on la fait pocher. C'est une riche source de fibres, de cellulose, de sucre et de vitamines.

Miam... Tous ces bons fruits, ça fait rêver! Mais pour le moment, impossible de les goûter alors on s'en remet aux petits plats qu'on peut préparer ici pour nous faire voyager...

Place à la bouffe!


La Thailande au menu!

Entrée :
Salade de concombre à la thailandaise
Plat principal : Pad Thai
Dessert : Riz collant à la mangue


8 commentaires:

Katia a dit...

Mais dis donc, tu étais seule pour manger tous ces plats ? Où sont les commentaires de l'Homme ? Il est déjà tanné de son expérience de blogueur ? Hihihi ! :)

Philo a dit...

Tu sais quoi ? MOn patron est là-bas depuis une semaine et encore pour une bonne semaine, j'aurai bien voulu l'accompagner ...

Charline a dit...

Elles sont super tes recettes thaïlandaises ! Les fruits, j'en ai gouté pas mal de ceux-là en Inde. Si j'adore les "sapotas" je déteste le fruit du jaquier !!! Par contre les graines, un délice...

Au fait, je t'ai taguée sur mon blog !!!

Barbara a dit...

Encore une thématique qui me convient parfaitement...

Si ça te dit de participer, je t'ai taggée : http://rabaracook.canalblog.com/archives/2008/02/19/8018531.html

valka a dit...

Ton article est très bien documenté, bravo!

Claude-Olivier a dit...

que de bons souvenirs tu me rappelles ici...juste une petite anecdote sur la durian, qui est interdite dans bcp de lieux publiques en thailande, il y a des autocollants collé avec un durian barré, quand tu sens son odeur lorsqu'il fait 40°C, tu comprends pourquoi ;-) biz

Suzanne a dit...

Bonjour Jasmine, je t'ai taguée sur mon blog! Bonne journée.

Jasmine a dit...

Katia:
L'homme n'était pas là! J'ai cuisiné tout ça pour moi!

Philo:
Quelle chance il a ton patron!

Charline:
Je voudrais bien être à ta place et avoir accès à tous ces délices.

Claude-Olivier:
Très marrant c'est histoire! L'odeur est déjà très forte lorsque je passe tout près dans les épiceries asiatiques, alors j'imagine en plein soleil...