Iron Chef : Les agrumes!


Place au combat des Chefs! Pour notre thématique culinaire mensuelle, nous avons choisi de faire de nous-mêmes des Iron Chef! Quoi, vous ne connaissez pas Iron Chef? Dites donc, il est franchement temps de faire votre éducation!

Iron Chef est une émission de télévision japonaise (plus tard reprise par les américains copieurs...) dont le principe est simple. Un concurrent (normalement un chef de restaurant ou une personne relativement douée en cuisine) vient en studio pour défier l'un des trois Iron Chef de l'émission, trois grands chefs renommés ayant chacun une spécialité dans une cuisine précise.

Sous l'oeil critique du "Chairman" de l'émission, un personnage franchement mal habillé personnifiant un millionnaire excentrique pour qui ce combat est présenté, un ingrédient secret est dévoilé, inconnu des participants jusque là. S'ensuit alors un combat culinaire d'une heure (le temps est compté!) ou chacun des participants doit préparer le plus de plats possibles à partir de l'ingrédient dévoilé. Évidemment, le studio est équipé d'une immense cuisine de la dimension d'un stade de football et les chefs ont à leur disposition un infini garde-manger rempli de tous les aliments et produits possibles.

Les plats créés sont par la suite présenté à une sélection de juges et au "Chairman" qui ont la délicate tâche de critiquer les plats selon l'originalité, la présentation et le goût et de choisir, entre les deux chefs, qui mérite d'être couronné le meilleur. Bien sûr, il est rare que l'aspirant au titre gagne et c'est souvent le Iron Chef de l'émission qui s'en tire avec tous les honneurs.

Bien sur, nous ne pouvions nous permettre de faire exactement de même, question de temps, de budget et d'un tas d'autres contraintes! Nous avons donc choisi notre ingrédient secret ensemble et avons planifié nos plats à l'avance, cela n'empêchant en rien de nous livrer une saine compétition à savoir laquelle d'entre-nous exploiterait le mieux cet ingrédient secret... Et parlant du loup, voici notre sujet :



Étant donné l'importance de l'ingrédient secret, un garde de sécurité se charge de veiller à ce que personne ne s'en approche sous peine de mort.



Présentation des trois chefs s'affrontant dans cette lutte à finir...




Kernel Kat
: Impitoyable avec sa sordide poivrière, elle est capable du pire pour évincer ses adversaires...




Jelly Jasmine : Gare à son zesteur démoniaque et à sa tenue aveuglante, technique des plus perfides pour déjouer ses rivaux...



Mimi "Oyster" LaTerreur : Armée de son instrument de cuisine fétiche, elle vous fera subir l'humiliation de mille et une façons...

Chaque participant est également juge et doit remplir son petit carton notant le plat dégusté selon trois critères importants comme dans les émission Iron Chef originales :
  • L'originalité du plat préparé
  • La présentation du plat et sa décoration
  • Le goût et la mise en valeur de l'ingrédient secret

Le tout bien entendu supervisé, comme à la télé, par un Chairman plus que dévoué qui prend sa tâche très au sérieux, comme on peut le voir ici...



Et aussi ici, alors qu'il tente d'introduire l'ingrédient secret dans sa narine droite... Certainement une technique pour tester la fraîcheur des aliments...



Et pour se détendre un peu avant de passer à l'action, un petit limoncello, alcool de circonstance à base de citron. Un breuvage un peu trop fort pour mes goûts, mais qui se boit quand même très bien sur glace, ou mélangé avec un tas d'autres trucs, au grand bonheur de Katia (je ne sais plus trop ce qu'elle a mis dans son verre, mais c'était fort!)



Alors sans plus tarder, place à la compétition!


Bouchée #1
Crudo de pamplemousse, ou faux tartare de thon



J'avais l'infini honneur d'ouvrir le bal avec les trois premières bouchées, considérées comme les 3 étapes d'une entrée. J'ai réfléchis longtemps à ce que j'allais préparer, et j'ai décidé
, plutôt que faire un peu n'importe quoi, de respecter un certain thème. Premièrement la forme carrée qui unit les 3 entrées. Et puis les agrumes bien sûr qui se retrouvent partout. Et aussi une inspiration asiatique avec une présentation épuré.

Pour cette première entrée, j'ai opté pour la simplicité. Une dégustation fraiche et fruitée qui sert à ouvrir l'appétit et à préparer préparera les papilles au reste du repas : le crudo!

Dans la cuisine italienne, le crudo est un poisson cru arrosé d'huile d'olive, de sel et de citron. Sauf que dans mon cas, le poisson a plutôt état remplacé par... du pamplemousse! Vous avez déjà remarqué comme le pamplemousse rouge coupé en tranches ressemble à s'y méprendre à une tranche de thon? C'est cette amusante similitude qui m'a donné envie de transformé mon morceau de pamplemousse en un faux poisson. Il a l'air tout simple comme ça, mais avec l'huile d'olive, les câpres et les grains de fleur de sel et de poivre croquants, il devient exquis! Comment faire raffiné tout en faisant très simple au fond. C'est hyper léger, et parfait pour débuter!

Ingrédients :
  • 1 gros pamplemousse rose
  • 1/2 avocat bien mûr, coupé en tranches
  • 1 cuillère à table de câpres, égouttées
  • 1 cuillère à table d'huile d'olive extra-vierge
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 pincée de poivre noir, fraichement moulu


Préparation :

Pour la coupe du pamplemousse, utiliser un couteau de chef bien aiguisé. Retirer environ un demi-pouce sur le dessus et le dessous du pamplemousse. En plaçant le pamplemousse sur sa base coupée, Faire 4 coupes verticales de tout autour du fruit pour produire un cube en retirant toute la pelure et la membrane blanche.

Couper ensuite le cube de chair en tranches verticales d'environ un tiers de pouce d'épaisseur, en évitant la partie du centre (le dessin obtenu au découpage sera moins joli). Conserver les 4 plus belles tranches pour servir.

Montage

Placer un carré de chair de pamplemousse dans chaque assiette. Décorer d'une tranche d'avocat, et de quelques câpres. Arroser d'huile d'olive et saupoudrer de fleur de sel et de grains de poivre noir.

Servir immédiatement.




Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : -
Quantité obtenue : 4 portions


Bouchée #2
Mille-feuilles de saumon fumé et sa crème de fromage citronnée



Pour la deuxième entrée, on passe à quelque chose d'un peu plus consistant, un petit cube fondant qui allie le poisson fumé à une mousse de fromage à la crème parfumée au citron et à l'aneth. Cette entrée, je ne l'ai pas choisie, c'est elle qui m'a choisie!

J'avais envie de faire quelque chose avec du "vrai" poisson, et je fouinais à l'épicerie pour trouver quelque chose de bon. C'est là qu'en ouvrant la porte du congélateur, le paquet de saumon fumé m'est tombé dessus! Le gros paquet de 250 grammes en réduction cette semaine... C'est pas un signe, ça? Je ne savais pas trop quoi faire avec, mais je savais je que voulais y mettre du fromage à la crème, mon meilleur ami et le votre aussi peut-être... Et après le pamplemousse j'ai pensé au citron, l'agrume parfait pour rehausser le poisson.

Et tout ça donne une entrée très bonne, toute tendre et fondante en bouche, où le goût du saumon domine mais où le fromage prend bien sa place. Le citron aurait pu être plus présent, mais comme je n'aurais pas augmenté la quantité de fromage (ça aurait fini par tomber sur le coeur!), je suppose que j'aurais pu arroser mes tranches de saumon d'un peu de jus. La prochaine fois peut-être! Reste que la présentation est très jolie et que le format "petit cube" est idéal comme bouchée!

Ingrédients :

  • 150 à 200 grammes de saumon fumé
  • Le zeste d'un citron
  • Le jus d'un demi-citron
  • 125 grammes de fromage à la crème, à la température de la pièce
  • 1 cuillère à table de crème 35%
  • 1/4 de cuillère à thé d'aneth séché


Préparation :

Extraire le zeste et le jus du citron et mélanger ensemble dans un grand bol.

Dans un second bol, battre le fromage à la crème et la crème 35% au batteur électrique jusqu'à ce que le mélange soit bien crémeux. Ajouter le jus et le zeste de citron et battre jusqu'à homogénéité. Ajouter ensuite l'aneth et battre jusqu'à ce qu'il soit bien mélangé.

Montage

Découper une forme carrée dans une tranche de saumon et déposer sur une assiette de service. Tartiner d'une mince couche de fromage à la crème et couvrir d'une autre tranche de saumon découpée en carré. Continuer ainsi pour former un petit cube d'une bonne hauteur avec le quart de la garniture (les tranches de saumon au centre du mille-feuille peuvent être constituées de retailles de saumon placées côte-à-côte puisqu'elles ne seront pas visible).

Terminer avec une belle tranche carrée et saupoudrer d'un peu d'aneth.

Répéter ces étapes trois autres fois pour former 4 portions. Réfrigérer les mille-feuilles durant 1 heure au moins pour que les saveurs se mélangent.

Au moment de servir, décorer les assiettes d'une feuille de laitue et y déposer le mille-feuilles. Décorer d'un zeste de citron et de crème de fromage au citron. Servir froid.



Temps de préparation : 20 minutes
Temps de pause : 1 heure
Quantité obtenue : 4 portions


Bouchée #3
Tofu frit, sauce à l’orange amère et au gingembre



Pour la troisième entrée, on tombe dans du plus sérieux. Du plus léger au plus consistant, j'ajoute donc à cette étape-ci de l'entrée des protéines au menu avec un peu de tofu!

C'était tout un défi que de réussir à faire passer le tofu comme quelque chose de bon auprès de me goûteurs critiques. J'avais surtout l'homme à convaincre, lui qui déteste tout ce qui est tofu. Mais j'avais bonne espoir avec la friture, car comme le dit si bien Mylène, même de la mousse de divan frite ce serait bon... preuve que n'importe quelle denrée cuite dans l'huile devient délicieuse.

Et le pire, c'est que c'est vrai! Un morceau de tofu tout simple, même pas mariné, passer dans la chapelure et cuit dans l'huile, et soudainement on y prend goût! Avec une petite sauce orange et gingembre pour l'accompagner, le cube de soya s'est révélé étonnamment tendre et bon. Le gingembre aurait mérité d'être plus présent (je me souviendrai pour la prochaine fois et j'en mettrai plus), mais l'orange et le tofu ensemble, c'était une très belle union.

Ingrédients :

  • 1 petit bloc de tofu ferme, égoutté et asséché
  • 2 cuillères à table d'huile végétale
  • 1 oeuf battu (ou 1 jaune d'oeuf)
  • 1/2 tasse de panko - chapelure de pain asiatique (ou de chapelure de pain régulière)

Sauce

  • 1 cuillère à table de gingembre frais, rapé fin
  • Le zeste d'une orange et demi
  • 1/2 tasse de jus d'orange fraichement pressé
  • 1 cuillère à table de jus de citron
  • 2 cuillères à thé de sucre
  • 1 cuillère à table de sauce soya
  • 1/2 cuillère à thé de vinaigre de vin blanc
  • Sel et poivre


Préparation :

Combiner ensemble le gingembre, le zeste et le jus d'orange, le jus de citron, le sucre, la sauce soya et le vinaigre de vin blanc dans une petite casserole. Amener à ébullition sur feu moyen en remuant de temps à autre, puis baisser le feu et laisser frémir durant 5 minutes sur feu doux. Assaisonner au goût (sel et poivre). Retirer du feu. Déposer les segments de clémentine dans la casserole et laisser reposer.

Couper le bloc de tofu en 4 tranches carrés. Assécher les tranches en les tapotant bien avec un papier absorbant.
Déposer l'oeuf battu dans un bol et la chapelure de pain dans un autre. Passer les 4 tranches tour à tour dans l'oeuf, puis la chapelure en prenant soin de bien presser les tranches dans la chapelure pour que celle-ci y adhère.

Dans un poêlon antiadhésif, chauffer l'huile végétale sur feu moyen-vif. Quand l'huile est chaude, y déposer les tranches de tofu en les espaçant bien. Frire de 2 à 4 minutes de chaque côté jusqu'à ce que la croûte de chapelure soit bien dorée.

Montage

Chauffer à nouveau la sauce sur feu doux jusqu'à ce qu'elle soit chaude au toucher.

Déposer un carré de tofu frit dans chaque assiete et y verser un peu de sauce à l'orange. Placer les morceaux de clémentine sur le tofu et y déposer un peu de gingembre frais rapé. Arroser à nouveau de sauce. Déguster chaud ou tiède.



Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Quantité obtenue : 4 portions



Bouchée #4
Timbale de crabe au pamplemousse



La partie "plat principal" était assurée par Katia qui a choisi de diviser le tout en trois plats. Premier délice au menu : une timbale de crabe au pamplemousse. Une recette qui apporte un peu d'été dans l'hiver avec pamplemousse rose, chair de crabe, noix de pin et coriandre. Mais même si ça contient beaucoup d'ingrédients, c'est tout léger en bouche et ça se laisse manger facilement. Ah, les bonnes idées de Ricardo, on ne s'en lasse pas!

Et pour accompagner la timbale, une délicate mayonnaise au pamplemousse et au cari. Une sauce étonnante qui a su relever les saveurs d'agrumes du plat qu'elle accompagnait. On y sent vraiment le goût du pamplemousse, c'est délicieux!

La recette disponible juste ici, chez Katia.




Bouchée #5
Poulet déconstruit à la lime, à la noix de coco et à la coriandre



Pour continuer en beauté, Katia nous a offert son "poulet déconstruit" présenté avec pesto de coriandre d'un côté et sauce à la noix de coco de l'autre. Un repas qui secoue les papilles avec ses saveurs diamétralement opposées : le pesto tout doux dans la bouche, et la sauce extra piquante qui vient vous racler la langue!

Katia a d'ailleurs trouvé sa sauce un peu trop forte, mais moi je l'ai bien aimée. Noix de coco, lime, piment fort et coriandre, ça ne peut qu'être bon, ça sent la Thailande à plein nez! J'ai fini par mélanger la sauce au pesto pour l'adoucir et ça a créé un mariage de saveurs vraiment intéressant. Vive l'expérimentation! Un plat simple, facile et très bon inspiré d'une recette de chez Isa.

La recette disponible juste ici, chez Katia.




Bouchée #6
Magret de canard en croûte d'épices à l'anis et à l'orange sanguine



Et le dernier service salé de la soirée, certainement le plat dont Katia était le plus fière, le magret de canard! Il faut dire que moi aussi j'étais bien contente de goûter pour la toute première fois ce plat. Et Katia de le cuisiner... c'était sa première fois!

Une belle réussite, c'est le moins qu'on puisse dire! Un magret tendre au centre avec une belle croûte de gras craquante recouverte d'épices (ma foi fabuleuses!) et servi sur un lit de verdure orné d'orange sanguine. Toutes ses saveurs étaient tellement bien combinées, on aurait cru qu'elles étaient destinées à exister ensemble dans cette vie... Sans oublier une jolie présentation en verrine pour mettre en valeur les ingrédients utilisés. Un plat à découvrir!

La recette disponible juste ici, chez Katia.




Bouchée #7
Velouté de meringue aux agrumes




Et la dernière partie du menu, les desserts! Mylène s'est chargée de nous concocter deux bons petits plats pour ravir notre dent sucrée.

D'abord, un premier dessert tout bon, tout frais et tout léger. À base de yogourt et d'agrumes, la petite crème dessert était à l'origine destinée à être uniquement réfrigérée, mais elle s'est transformée en crème glacée! Il faut dire que la préparation ne s'est pas passée comme Mylène l'aurait voulu et que le velouté ne s'est pas solidifé au frais comme prévu. Donc, pour pouvoir démouler les crèmes, nous avons dû les congeler. Un mal pour un bien à mon avis, car le dessert s'est en trouvé bonifié! Encore plus rafraichissant glacé, avec un bon goût d'agrumes prononcé rehaussé par la présence de zestes vivifiants.

Et je ne pourrais passer sous silence la sauce aux kumquats, un fruit que j'ai eu la chance de découvrir dans ce dessert et que j'ai adoré. Un goût qui fait définitivement partie de la famille des agrumes, mais avec un je-ne-sais-quoi de plus parfumé. C'est vraiment un délicieux et original ajout au souper. La sauce était d'une parfaite saveur et d'une belle onctuosité, juste un peu acide, et bien sucrée. Un bon dessert d'été! (même si on en mangerait toute l'année)

Ingrédients :

  • 8 meringues
  • 300 ml de yogourt nature (maigre)
  • 1 cuillère à thé de zeste d'orange, rapé fin
  • 1 cuillère à thé de zeste de citron, rapé fin
  • 1 cuillère à thé de zeste de lime, rapé fin
  • 2 cuillères à table de liqueur d'orange (Triple sec pour moi)

Sauce

  • 60 grammes de kumquats, coupés en fines tranches
  • 6 cuillères à table de jus d'orange
  • 2 cuillères à table de liqueur d'orange (Triple sec pour moi)
  • 2 cuillères à table de jus de citron
  • 2 cuillères à table de jus de lime
  • 2 cuillères à table d'eau
  • 2 à 3 cuillères à thé de sucre
  • 1 cuillères à thé de maizena (fécule de maïs)
  • Zestes de lime et tranches de kumquats pour décorer


Préparation :

Mettre les meringues dans un sac en plastique hermétique. Fermer le sac puis écraser es meringues avec un rouleau à pâtisserie pour faire une poudre.

Verser la poudre de meringue dans un grand bol. Ajouter le yogourt, les zestes d'agrumes et la liqueur d'orange et mélanger (À cette étape, j'ai dû ajouter 1 cuillère à table de fecule de maïs et 1 cuillère à table de crème 35% pour épaissir le mélange).

Répartir le mélange dans 4 petites jattes, lisser la surface et réfrigérer 2 heures, jusqu'à ce que le velouté soit ferme. (J'ai du mettre au congélo parce que ca ne tenait pas!)

Sauce

Mettre les kumquats dans une casserole avec les jus d'agrumes et l'eau. Porter doucement à ébullition sur feu moyen et cuire à feu doux 3 à 4 minutes, ou jusqu'à ce que les kumquats soient tout juste ramollis. Sucrer, puis ajouter la maizena délayée dans 1 cuillère à table d'eau et cuire en remuant jusqu'à épaississement (quelques minutes). Verser dans un bol, couvrir d'une pellicule plastique (pour éviter qu'il ne se forme une peau) et laisser refroidir au frais.

Au moment de servir, tremper quelques secondes les petites jattes dans l'eau jusqu'à ce qu'elles se démoulent et les retourner sur des plats de service. Verser un peu de sauce sur les veloutés et décorer de tranches de kumquats et de zestes de citron vert.

On peut également réchauffer un peu la sauce pour servir, c'est encore meilleur et ça libère toutes les saveurs.



Temps de préparation : 20 minutes
Temps de pause : 2 heures
Temsp de cuisson : 10 minutes
Quantité obtenue : 4 portions



Bouchée #8
Trifle à l'orange




Et le dernier dessert mais non le moindre, celui dont nous nous sommes goinfrés parce que nous savions que c'était le dernier plat et qu'il n'y avait plus rien d'autre ensuite à avaler... la triffle à l'orange!

Et là, franchement, j'ai été subjuguée. Comme c'était bon! Je n'aurais jamais cru qu'un simple gâteau couvert de sauce, de crème et de fruits pourrait être tellement bon que j'aie envie d'en manger jusqu'au lendemain. Et pourtant si! Je connais maintenant le secret du succès de ce dessert, l'élément qui le rend si bon... Il se situe dans le gâteau et le rend plus moelleux qu'un nuage et plus goûteux que tous les autres gâteaux que je connaisse. C'est... l'alcool!

Je ne l'utilise jamais dans mes desserts, mais je me rends compte que je devrais le faire! J'ai toujours peur que ça goûte l'alcool alors que si je me fie à ce gâteau, on ne le sent pas vraiment. Ça donne pourtant un merveilleux goût qui, combiné à la confiture, la cossetarde et la crème fouettée, ne peut que se révéler être un des plus divins desserts de ce monde! C'est un dessert à goûter si vous aimez les trifles, vous serez renversés!

Ingrédients :

Gateau de clémentines (adapté de http://flagrantedelicia.com/en/)

  • 4 oeufs, les blancs et les jaunes séparés
  • 250 grammes de sucre
  • 150 grames de farine à patisserie
  • 70 ml de jus de clémentine
  • 70 ml de liqueur d'orange (Triple sec pour moi)
  • Confiture de framboises, en quantité suffisante (entre 1/2 et 3/4 de tasse)

Cossetarde à l'orange (inspiré de Ina Garten)

  • 3/4 de tasse de lait 2%
  • 1 cuillère à thé de zeste d'orange
  • 3 jaunes d'oeufs, à la température de la pièce
  • 1/4 de tasse de sucre
  • 1 cuillère à table de fécule de maïs
  • 1/2 cuillère à thé d'extrait de vanille pure
  • 1 cuillère à thé de liqueur orange
  • 1 cuillère à table de beurre non salé
  • 1 cuillère à table de crème épaisse 35%

  • 1/2 tasse de crème 35%, fouettée en chantilly
  • 1/2 tasse de mandarines en boite, égouttées



Préparation :

Gâteau de clémentines

Préchauffer le four a 350F. Beurre et chemiser de papier parchemin un moule à pain rectangulaire de 8 X 4 pouces. Réserver.

Dans un grand bol, battre les jaunes d'oeufs et le sucre ensemble au batteur électrique jusqu'à homogénéité. Réserver.

Dans un second bol, battre les blancs d'oeufs à grand vitesse au batteur électrique jusqu'à obtention de pics fermes. Ajouter les blancs au mélange de jaune et de sucre, puis ajouter la farine.

Mélanger ensemble le jus de clémentines et la liqueur d'orange et diviser le mélange en deux. Ajouter la moitié du liquide à la pâte à gâteau et réserver le reste.

Verser la pâte dans le moule préparé. Cuire au four durant 45 minutes ou jusqu'à ce qu'un cure-dent enfoncé dans le gâteau en ressorte propre. Sortir du four et laisser refroidir à la température de la pièce.

Découper ensuite le gâteau en tranches de un demi-pouce d'épaisseur. Déposer les morceaux de gâteau sur une plaque à pâtisserie et arroser du reste du jus de fruit et d'alcool. Laisser le gâteau s'imbiber un bon moment, puis tartiner chaque morceau d'une mince couche de confiture de framboises. Réserver.

Cossetarde à l'orange

Combiner le lait et le zeste d'orange dans un chaudron et chauffer sur feu moyen pour amener presque à ébullition (juste avant l'apparition des bulles). Retirer du feu et réserver.

Battre les jaunes d'oeuf et le sucre à vitesse moyenne-élevée au batteur électrique jusqu'à ce qu'ils soient pâles et épais (environ 5 minutes). Continuer de battre en réduisant la vitesse, puis saupoudrer la fécule sur le mélange. Battre pour bien intégrer en raclant les côtés du bol avec une spatule.Continuer de battre à basse vitesse et verser graduellement le lait chaud sur le mélange d'oeuf. Remettre l'appareil dans le chaudron.

Chauffer à feu doux et remuant constamment jusqu'à ce que le mélange épaississe, soit environ 5 a 7 minutes (Attention, lorsque le mélange commence à épaissir, retirer immédiatement du feu sinon ca va faire des oeufs brouillés!)

Passer ensuite le liquide chaud au tamis fin et verser dans un grand bol. Ajouter la vanille, la liqueur d'orange, le beurre et la crème. Mélanger. Placer une pellicule plastique directement sur la cossetarde (pour éviter la formation d'une peau) et réfrigérer jusqu'à ce qu'elle soit bien froide.

Montage

Répartir le mélange dans 4 verrines ou un grand bol à trifle. Placer une rangée de gateau, coté confiture vers le haut, au fond du contenant. Ajouter une couche de cossetarde, puis déposer quelques segments de mandarine. Répéter ces trois couches une seconde fois en terminant par une derniere couche de gateau, confiture vers le bas.Couvrir de creme fouettée et décorer de quartiers de mandarines.

Temps de préparation : 1 heure
Temps de cuisson : 45 minutes au four et 10 minutes sur la cuisinière
Temps de pause : 1 heure
Quantité obtenue : 6 portions (avec quelques restes de gateau à grignoter...)



Et qui est sorti grand gagnant de cette compétition? Eh bien le Chef qui a fait les desserts voyons! Tous les plats étaient tous bons et très variés, mais comme nous sommes tous des bibittes à sucre dans notre fort intérieur, c'est donc le sucre qui a gagné. La trifle à l'orange a obtenu le plus grand nombre de points.

Bravo Mimi Oyster, tu es notre grand vainqueur!




Le prochain souper thématique aura lieu en février, avec un thème de circonstance pour la Saint-Valentin... je vous laisse deviner! Pas difficile à trouver...

Tu peux cesser de surveiller les agrumes, Clipi, c'est terminé!




13 commentaires:

Mylene Bruneau a dit...

Merci Jasmine de ce beau recap! Je ne vais pas faire ma fraîche avec ma victoire parce que avec les desserts, c'est trop facile. En fait je vais manger mes bas au prochain iron chef parce que je fais les entrées... Mais mention d'honneur au magret de Katia et au crudo de pamplemousse de Jasmine : mium.

Begoña a dit...

C'est magistral!!!!! Merçie pour votre savoir faire, incroyable!!!!
Un saludo, Begoña

Mona a dit...

J'adore les thématiques...Bravo pour ce récap agrumes...il y a beaucoup de recettes qui me tentent...!!!
Et un grand merci de nous le faire partager !

Isabelle a dit...

trop génial Jasmine ! je dois t'avouer qu'on tous chez nous en train de te lire, et on est pété de rire surtout avec la photo de sébastien !
tu penses bien qu'avec une thématique de même, j'aurais été bien inspirée aussi ! toutes les recettes sont extras ! elles me plaisent toutes les unes que les autres !
Bravo à vous 4 !

Rosa's Yummy Yums a dit...

Un vrai combat de reines ;-P... Tout à l'air super bon! Un joli récapitulatif!

Bises,

Rosa

Alice a dit...

j'ai beaucoup ri , et je me suis régalé .. j'ai un faible pour le tartare de pamplemousse , le millefeuille saumon et en dessert le meringué ou le trifle ..

Maryse a dit...

Ah! ah!! ah!!!

C'est bien meilleur que le Iron Chef original!

Bravo!!

Katia a dit...

Oooooh, Clepiche est trop jolie sur ces photos !!

Pour ma part, je suis complètement tombée en amour avec le trifle (dont j'ai repris une deuxième portion, malgré tout ce que j'avais ingurgité avant...) et j'ai été très agréablement surprise par le tofu, que j'apprête toujours de la même façon. De nouveaux horizons se sont ouverts de ce côté !

Et pour le drink, voici ce que j'ai mis : limoncello, tequila, jus de citron, glace. Euh... ah oui... BEAUCOUP de limoncello et de tequila, hihihi ! :)

Pénélope a dit...

Que d'imagination et d'amusement !!
Je viens souvent jetter un oeil et saliver devant tes recettes !
Félicitation à la gagnante et vivement le mois de février pour découvrir d'autres challenges !!!

Zolasoleil a dit...

J'ai rigolé en lisant ton billet. Belles photos et super idée ce combat des chefs! Merci!

Botacook a dit...

Toutes ces recettes ont l'air absolument délicieuses!!

Melalag a dit...

Mouahahah, en plus d'être des cuisinières hors pair, vous êtes tellement rigolotes ^_^

omami a dit...

génial ce combat des chefs... une émission de télé pour vous les filles!!!! Ce serait coloré!!!