Pastel impossible


... et il porte bien son nom! Moi qui croyait que j'étais au bout de mes peines après mon entrée de chips et guacamole ratés...

Il est bien beau sur la photo, mais sachez que sa réalisation n'a pas été de tout repos. Le flan a un peu coulé dans le bain-marie (j'avais pourtant pris toutes les précautions pour ne pas que ça se produise... grr....), la confiture de lait a fuit sur le côté, un vrai gachis à la sortie du four! Mais en laissant refroidir et en réfrigérant, on obtient une tenue potable... Ah, ce n'est vraiment pas ma journée!

Le principe de ce gâteau est assez amusant par contre. On étend une couche de confiture de lait au fond du moule, puis une pâte à gâteau au chocolat, et on termine par un mélange de lait et d'oeufs pour le flan. Et là, la magie se produit... Pendant la cuisson, les couches de gâteau au chocolat et de flan s'inversent, tandis que la confiture de lait vient s'intercaler entre les deux. Étrange phénomène!

À ce propos, faire sa confiture de lait n'est pas très sorcier. Une boite de lait concentré sucré, une heure de votre temps et voilà! Ce n'est pas plus compliqué que ça. Et ça vaut bien les confitures de lait traditionnelles, croyez-moi. Vous en aurez davantage que la recette l'exige, mais vous trouverez toujours un gourmand pour en verser sur sa part de gâteau...

La recette provient du blogue Cahier gourmand, juste ici. Voyez comme le sien est différent du mien, les couches sont dans l'autre sens! Il va falloir qu'on m'explique comment ça marche, j'y comprends rien!

Ingrédients :


Gâteau au chocolat

  • 200 grammes de chocolat noir
  • 150 grammes de sucre
  • 3 oeufs
  • 100 grammes de farine tout usage
  • 150 grammes de beurre + environ 15 grammes pour beurrer le moule
  • 1 cuillère à table de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel

Flan

  • 600 ml de lait
  • 4 oeufs
  • 40 grammes de sucre
  • 1 gousse de vanille

  • 100 grammes de confiture de lait*

Préparation :

Préchauffer le four à 200°. Beurrer généreusement un moule à manqué de 26 cm de diamètre. Réserver.

Dans une casserole, porter le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue en deux dans le sens de la longueur. Aux premiers bouillons, éteindre le feu et couvrir. Réserver.


Gâteau au chocolat

Faire fondre le chocolat avec le beurre au bain marie. Ajouter le sucre puis les oeufs battus en omelette. Incorporer la farine préalablement tamisée avec le bicarbonate de soude et le sel. Travailler ensuite la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse. Réserver.


Flan

Dans un grand bol, travailler les oeufs avec le sucre. Retirer la gousse de vanille du lait et verser le lait sur les oeufs sans cesser de battre. Réserver.

Répartir la confiture de lait au fond du moule préparé. Verser la préparation au chocolat dans le moule, puis le flan. Couvrir le moule d'une feuille de papier d'aluminium en prenant garde de ne pas le mettre en contact avec le flan. Placer ensuite ce moule dans un bain-marie.

Faire cuire le gâteau dans son bain marie au four pendant 20 minutes à 400F (200°C). Baisser ensuite la température du four à 350F (180°C), retirer la feuille d'aluminium et poursuivre la cuisson pendant environ 30 à 40 minutes (la lame d'un couteau plantée au centre du gâteau doit ressortir sèche. Ce n'est pas grave si le gâteau "gigote"... il se solidifiera en refroidissant).

Sortir le gâteau du four et laisser refroidir quelques minutes. Lorsque le gâteau est encore tiède décoller les bords avec la lame d'un couteau. Quand le gâteau est complètement refroidi, démouler et placer au réfrigérateur.

Déguster frais, avec le reste de la confiture de lait.


*Pour faire votre propre confiture de lait : Prendre une boite de lait concentré sucré, retirer l'étiquette de papier et placer dans une casserole profonde. Couvrir d'eau, mettre le couvercle et amener à ébullition. Laisser bouillir sur feu élevé durant une heure en ajoutant de l'eau, si nécessaire, afin que la boite soit toujours immergée. Laisser refroidir complètement avant d'ouvrir la boite. Et c'est prêt!


Verdict :

Moi :
"Surprenant, vraiment! Un délice à deux textures qui nous sors des sentiers battus. Tout le bon goût d'un gâteau hyper chocolaté et la texture parfaite du flan. Le meilleur des deux mondes! J'ai beaucoup aimé."

L'homme :
"C'est délicieux. Mais j'aurais prévu plus de confiture de lait pour verser dessus..."

Ah oui, bien sûr... Il n'y a jamais assez de glaçage...




Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 60 minutes pour le gâteau et 1 heure pour la confiture de lait
Quantité obtenue : 12 portions


11 commentaires:

Claire a dit...

Effectivement c'est plutôt surprenant comme dessert ! Je ne connaissais pas du tout ! C'est beau, ça doit être délicieux et c'est original : que demande le peuple ?

Philo a dit...

J'ai également testé ce gâteau et j'avais adoré.
Si tu veux voir mes photos c'est ici : http://philomavie.blogspot.com/2007/04/pastel-imposible.html
Il est vraiment très beau en tous les cas

Rosa's Yummy Yums a dit...

Un dessert que je veux tester depuis longtemps! Ton Pastel est sublime, bravo!

Bises,

Rosa

Flo a dit...

Suis jalouse ! Cela fait des années que je veux le faire... tu me rappelles à l'ordre, c'est bien :-)

Barbara a dit...

C'est vrai que c'est bizarre cette histoire de couches qui s'inversent. En tant que scientifique, il va falloir que je teste pour étudier le phénomène ;-))

Charline a dit...

C'est la première fois que je vois ce gâteau si bien réussi ! Tu me donnes envie ! Pour la chimie, je dirais qu'il doit y avoir un mix de densité et de porosité dans l'affaire, à tester... ;)

Tasse de thé a dit...

Je n'ai jamais fait le dulche de leche mais j'en ai tellement entendu parler par ma copine chilienne, là-bas ils ne jurent que par celà...j'y ai goûté dans un gâteau de fête qu'elle a fait la semaine dernière,elle aussi le fait tout simplement avec du eagle brand mais le laisse 2h...c'est aussi je que j'avais entendu ailleur. Est-ce que tu le laisse mmoins longtemps pour qu'il soit plus liquide?

awoz a dit...

J,en ai déja entendu parler et vue sur certains blogs et je le revois aujourd'hui chez toi et il me fait toujours aussi envie.
Il est très intriguant en plus avec ces couches qui s'inversent, de la vraie magie!

Katia a dit...

Moi aussi ça me trouble le fait que tes couches ne soient pas dans le même ordre que sur le blog Le Cahier Gourmand !!! Cela étant dit, ça a l'air TROP TROP TROP bon !!!! J'aime beaucoup les flans et les brownies, mais alors là, les deux ensembles, qu'est-ce que ça doit être parfait !!! :)

Jasmine a dit...

Tasse de thé : Oui, je l'ai laissé moins longtemps pour pouvoir l'étendre dans le moule.
Sinon, on doit effectivement bouillir 2 heures pour avoir un vrai bon caramel doré...

Katia : Moi non plus, je n'y comprends rien!!! Mais il est vraiment bon!

Je vois que plusieurs d'entre-vous voudrait tester ce gâteau. N'hésitez pas, c'est délicieux! Et si vous essayez, donnez-moi des nouvelles, je veux savoir qu'elle couche s'est retrouvé sur le dessus dans votre cas...

domie a dit...

Ton pastel est plus que parfait.
Si nos couches semblent inversées, c'est dû au fait que j'ai retourné mon flan pour la photo. Je trouvais l'angle plus joli ainsi.
Merci pour le lien !
Domie