Thématique mexicaine


C'est la fiesta! Parce qu'on est au Mexique (enfin, dans nos coeurs parce que dehors on gèle...) et aussi parce que c'est l'anniversaire de Mylène!

Et comme son voeux était de déguster un repas mexicain, j'explore pour une deuxième fois ce pays (j'avais déjà fais une thématique ici), mais cette fois en compagnie d'amis! C'est encore mieux. Et avec une cuisine légèrement différente, car on s'éloigne des classiques pour passer à une cuisine plus traditionnelle et plus typique des régions du Yucatan et du sud. C'est bien bon les fajitas et les tacos, mais franchement on peut faire mieux!



Alors on sort les sombreros et on fête jusqu'à minuit! (enfin, jusqu'à 10h00... je suis couche tôt...)

Et pour commencer, un peu de tequila, oh oui! Mais qu'un seul shooter hein... on veut pas rouler sous la table!
La meilleure, c'est la José Cuervo Gold. Même moi j'arrive à la boire! Elle passe tellement bien qu'on se demande si elle a effectivement 40% d'alcool... Et sachez que même si tout le monde la prend avec du citron, la tequila se consomme traditionnellement avec de la lime. Et du sel aussi, vous connaissez le rituel...



Et maintenant, on passe aux choses sérieuses... Le repas!


1er service : L'APÉRO

Agua Fresca de Jamaica




L'Agua Fresca est une boisson rafraichissante que l'on retrouve un peu partout au Mexique. Les saveurs les plus répandues sont les boissons de tamarin ou d'agrumes, mais on pourrait en faire avec à peu près n'importe quel fruit. Finalement, l'agua fresca c'est tout simplement de l'eau bien fraiche, du sucre et des fruits! Avec tous les piments et les épices qu'ils mettent dans leur cuisine, pas étonnant qu'ils aient inventé cette boisson froide pour faire passer le feu dans la bouche!

Cette Agua Fresca est un peu différente de celles aux fruits car elle est faite à partir de la fleur d'hibiscus Jamaica (prononcez “ha-my-ih-kah”), une plante typique du Mexique qui n'a aucun lien avec la Jamaïque. En l'infusant, on obtient un liquide d'une couleur et d'une saveur semblable à la canneberge avec un arôme subtil de thé. La boisson bu chaude se nomme d'ailleurs "thé d'hibiscus", mais cet arôme de thé est presque imperceptible lorsqu'on la sert froide. La boisson est donc teintée d'une légère acidité mais comme elle est bien sucrée, ça passe très bien.

En plus, la fleur Jamaica est pleine de vitamine C et d'antioxydants naturels, donc c'est bon pour vous! Elle est difficile à trouver, mais vous pourrez la dénicher vendue en sachet de plastique dans d'obscures épiceries latines, si vous êtes chanceux... Une belle alternative aux tequilas, marguaritas et autres boissons alcoolisées. Ça, ça me plait!

Source : About.com

Ingrédients :
  • 2 onces de fleurs d'hibiscus "Jamaica" séchées
  • 3 tasses d'eau (pour infuser les fleurs)
  • 6 tasses d'eau fraiche (pour ajouter à la boisson)
  • 3/4 de tasse de sucre

Préparation :

Amener 3 tasses d'eau à ébullition sur feu vif dans une casserole avec couvercle. Lorsque l'eau bout, ajouter les fleurs, couvrir et retirer du feu. Laisser les fleurs infuser dans l'eau durant 20 minutes.

Après ce temps de pause, passer le mélange au tamis pour ne conserver que le liquide. Verser le jus dans un grand pichet, ajouter le sucre et mélanger durant 1 minute ou jusqu'à ce qu'il soit complètement dissous. Ajouter l'eau fraiche et mélanger.

Goûter la boisson et rectifier la quantité de sucre si désiré. Réfrigérer la boisson durant au moins 2 heures avant de consommer.

* Ajouter de la glace si vous désirez servir la boisson immédiatement, en réduisant la quantité d'eau fraiche à 5 tasses.



Temps de préparation : 20 minutes
Temps de pause : 20 minutes
Quantité obtenue : 4 grands verres


Croustilles de maïs avec guacamole et salsa maison



On n'aurait pu passer à côté des grignotines de circonstance! Pendant que le repas principal mettait des heures à cuire à la vapeur, nous, on se remplissait la panse de tortillas de maïs bleu et multigrains! Je peux vous assurer que les croustilles foncées traditionnelles au maïs bleu directement sorties de la Tortilleria Maya (commerce nouvellement ouvert au Marché Jean-Talon) ont eu beaucoup plus de succès que les croustilles multigrains commerciales de l'épicerie du coin... Il faut dire que les délicieuses salsas et guacamoles de Mylène y étaient sûrement pour quelque chose.

La guacamole crémeuse et rafraichissante a disparue dans le temps de le dire. C'est vrai qu'il n'y a rien de mieux pour accompagner des croustilles. Et c'est tellement facile à faire! Comme trempette avec les légumes ou pour tartiner dans un sandwich, c'est la garniture parfaite! On peut l'assaisonner selon ses goûts, mais il est essentiel d'y mettre des avocats, du jus de lime et quelques épices. Selon les régions, on y ajoute parfois aussi de la coriandre hachéee et des tomates en dés.

La salsa était tout aussi bonne, délicieusement piquante et pleine de gros morceaux de légumes, comme je l'aime! J'adore croquer dans un gros cube de tomate bien acide avec du mordant! Les salsas commerciales manquent toujours de goûts, mais ce n'est certainement pas le cas de celle-ci. Il faut lui ajouter un piment jalapeno pour l'effet "bouche en feu"... c'est essentiel!


Guacamole maison




Ingrédients :
  • 2 avocats murs
  • 2 cuillères à table d'oignon rouge, haché fin
  • 1 cuillère à thé d'ail, haché fin
  • 1 cuillère à table de jus de lime
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 1 pincée de poivre
  • 1 pincée de poudre de chili
  • Un peu de coriandre fraiche hachée (facultatif)

Préparation :

Dans un petit bol, écraser la chair des avocats à la fourchette pour en faire un purée.Ajouter ensuite le reste des ingrédients et bien mélanger.

Servir immédiatement (car l'avocat bruni rapidement) décoré de coriandre fraiche si désiré, avec des tortillas de maïs.




Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : Aucun
Quantité obtenue : Environ 1 tasse de guacamole



Salsa piquante maison




Ingrédients :

  • 2 boites de tomates en morceaux, égouttées
  • 1/2 poivron rouge, coupé en petits cubes
  • 1/2 poivron vert, coupé en petits cubes
  • 1 petit oignon, haché fin
  • 2 gousses d'ail, hachées fin
  • 1 cuillère à table de vinaigre blanc
  • 1 cuillère à table de sucre blanc
  • Sel et poivre, au gout
  • Épices et herbes : poudre de chili, coriandre, organo et cumin, au goût
  • 2 gouttes de sauce Tabasco
  • 1 piment jalapeno, finement haché (pour les amateurs de sensations fortes...)

Préparation :

Combiner tous les ingrédients ensemble dans un petit bol.Réfrigérer au moins 1 heure pour laisser les saveurs se combiner.

Servir avec des tortillas de maïs.




Temps de préparation :
5 minutes
Temps de pause : 1 heure
Quantité obtenue : Environ 1 tasse de salsa



Vin mexicain



Et puis, une fois le jus et les croustilles engouffrés, nous sommes passés à quelque chose de plus raffiné, en l'occurence un petit rouge mexicain, le L.A. Cetto, Petite Sirah 2006, plutôt fort en alcool (15% !!!) et assez spécial en goût.

Nous en avons d'ailleurs convenu que nous n'avions jamais bu un vin qui goûtait ça auparavant. Était-il bon? Dur à dire, il était tellement différent de tout ce que j'ai jamais essayé. Il n'était pas si fort au goût malgré son pourcentage d'alcool, et pourtant il était assez dense en couleur. Nous avons douté un instant de sa fraîcheur, mais nous en sommes venus à la conclusion que c'était simplement ainsi qu'il était fait.

Eh bien, on découvre du nouveau à tous les jours! Santé!





2eme service : L'ENTRÉE

Soupe mexicaine



Passons aux choses sérieuses... la soupe!

Pour nous mettre en appétit,
Katia nous a servi une délicieuse soupe de légumes et de légumineuses aux couleurs vives. Une soupe assez consistante pour servir de repas selon moi. Il faut dire qu'elle contient des tomates, du poivron, des lentilles, des petits pois, de l'avocat... qu'est-ce que j'oublie? Ah oui, on y saupoudre aussi un peu de fromage avant de la servir. On peut aussi se la jouer mexicaine authentique et y émietter quelques croustilles de maïs, pour le bon goût et le crounch sous la dent.



Et il y a aussi le petit côté piquant qui nous a fait couler du nez mais qui valait la peine puisque c'était délicieux! Une boite de mouchoirs tout près et vous pourrez la manger sans peine (hein, Katia? hi hi hi).

La recette est disponible chez
Katia, juste ici.




3eme service : LE PLAT PRINCIPAL

Salade de nopalitos




On ne pourrait pas trouver plus original que cette salade. En effet, les jolies lanières vertes que vous voyez ne sont nul autre que... du cactus! Le nopale est un cactus comestible qui pousse dans les régions arides. C'est celui-là même qu'on voit partout dans les illustrations typiques du désert, avec ses feuilles plates et ovales pleines de piquants.

Comme les nopales frais sont difficiles à trouver, Mylène a opté pour les nopalitos, des lanières de feuilles de cactus marinées dans un vinaigre aromatisé avec oignons, coriandre, piment serrano et sel. Le plus surprenant, c'est que ces plantes ont une réelle valeur alimentaire : pauvre en calorie, mais bonne source de fibre, sans gras, sans cholestérol, avec du calcium, de la vitamine A et du fer. Si vous vous trouvez affamé dans le désert, pensez à mordre dans un cactus! Et à enlever les épines d'abord...

Il faut savoir que les nopalitos marinés ressemblent beaucoup aux ocras cuits : ils sont visqueux. Ils se mangent très bien ainsi (une lanière sur un nacho, c'est délicieux) mais dans ce cas, il faut bien les rincer avant de les consommer. Le goût est très frais et assez proche d'un haricot vert, malgré que la texture est belle et bien différente.

Un aliment à découvrir!



Ingrédients :
  • 600 grammes de nopalitos, en jarre ou enconserve
  • 1 poivron rouge
  • 4 cuillères à table d'huile d'olive
  • 4 gousses d'ail, émincées
  • 1/2 oignon rouge , émincé
  • 1 ou 2 cuillères à table de vinaigre de cidre
  • 1/2 cuillère à thé de sucre blanc
  • Sel et poivre, au goût
  • Coriandre, pour décorer

Préparation :

Égoutter les nopalitos en les laissant reposer dans une passoire durant 20 minutes. Réserver.

Faire rôtir le poivron rouge (voir la technique juste ici) et le laisser refroidir complètement avant de le peler et de le couper en lanières de la même largeur que les nopalitos. Réserver.

Mettre l'oignon émincé dans un pot et lui ajouter le vinaigre et le sucre. Remuer et laisser reposer 10 minutes. Égoutter et réserver.

Chauffer l'huile d'olive dans un poêle sur feu moyen et y faire revenir l'ail jusqu'à ce qu'il soit doré (attention de ne pas noircir l'ail). Conserver l'huile parfumée à l'ail et retirer les gousses.

Verser l'huile dans un grand bol et y ajouter les nopalitos, le poivron en lanière et l'oignons émincé. Ajouter le sel et le poivre. Mélanger délicatement et réfrigérer au moins 1 heure.

Décorer de coriandre au moment de servir.



Temps de préparation : 30 minutes
Temps de pause : 1 heure et 30 minutes
Temps de cuisson : 5 minutes
Quantité obtenue : 6 petites portions



Tamales de porc



Le plat de résistance du repas et aussi apparamment la plus vieille recette de cuisine mexicaine d'après ce qu'on en sait... les tamales!

Le tamale est une papillote amérindiennne préhispanique (elle aurait plus de 5000 ans), qui est préparé à partir de farine de maïs cuite avec du saindoux, du bouillon, et puis, souvent, un dernier ingrédient qui peut être salé (viande, ragoût) ou sucré (fruit, souvent raisin ou ananas); le tout enveloppé dans des feuilles d'épi de maïs, puis cuit à la vapeur.

Les tamales étaient à l'origine destinées aux guerriers de part leur facilité de transport. Ils étaient aussi variés que peuvent l'être les sandwiches aujourd'hui. Les tamales existent dans différents pays d'Amérique latine et dans certains, ils reçoivent le nom de humintas ou humitas. Ils semblent cependant provenir des hauts plateaux mexicains là où, autrefois, les premiers tamales étaient simplement garnis de masa (farine de maïs) salée et cuits sous la cendre.

Ces tamales-ci étaient très bons, mais un peu secs. Il faudra penser à leur ajouter une sauce ou un peu de salsa piquante pour les rehausser! Et soyez avertis, cette recette rustique prend un temps fou à préparer! Du début des opérations à la fin de la cuisson, ça a pris pas moins de 5 heures à Mylène pour réaliser les tamales! Ouf, on se demande pourquoi les mexicains font une sieste après avoir mangé... C'est épuisant à préparer tout ça!

À noter que Mylène nous a également mis au défi de goûter à un petit piment fort rouge farci au fromage feta. Aye Caramba! C'était VRAIMENT trop piquant pour moi!



Ingrédients :
  • 500 grammes de porc en gros dés
  • 400 ml de bouillon de poulet
  • 300 grammes de masa harina (farine de maïs)
  • 225 grammes (une demi-brique) de saindoux végétal, à la température de la pièce
  • 1 pincée de sel
  • 24 feuilles de mais séchées (on peut utiliser des feuilles de bananiers si on en trouve, ça fait plus "Yucatan" et sud du Mexique)
  • 2 piments anchos séchés
  • 1 cuillère à table d'huile végétale
  • 1 petit oignon, finement haché
  • 3 gousses d'ail, bien écrasées
  • 1/2 cuillère à thé de baies de piment de la Jamaique
  • 2 feuilles de Laurier, séchées
  • 1/2 cuillère à thé de cumin, moulu


Préparation :


Placer le porc dans une casserole, couvrir d'eau et porter à ébullition sur feu vif. Baisser ensuite le feu et laisser mijoter 40 minutes. Après ce temps, égoutter le porc en conserver 7 cuillères à table de liquide de cuisson. Hacher finement la viande et réserver.

Chauffer le bouillon de poulet dans un petit chaudron jusqu'à ce qu'il soit chaud mais pas bouillant. Mettre la masa harina dans un bol et y verser le bouillon. Mélanger à la cuillère de bois pour obtenir une pâte ferme (Goutez... ça goute les tortillas!) Réserver.



Mettre le saindoux dans un bol aux parois hautes et battre à la mixette jusqu'à consistance légère et mousseuse (Attention : ça en mets partout! Tablier requis...) S'assurer que le saindoux ne soit pas trop froid, sinon il sera très difficile de le battre. Continuer à fouetter le saindoux en incorporant peu à peu la pâte de masa harina préparée (votre mixette risque de vous demander grâce...)

Quand toute la pâte est ajoutée, ajouter un peu de sel si le bouillon n'en contenait pas trop. Fouetter jusqu'à ce que le mélange soit assez léger pour être tartiné. Couvrir le bol d'un film alimentaire pour éviter le déssèchement et réserver.
Mettre les feuilles de mais dans un grand bol, les recouvrir d'eau bouillante et les laisser tremper 30 minutes.
Égoutter, puis assécher avec un torchon. Réserver.



Mettre les 2 piments anchos dans un bol et recouvrir d'eau chaude. Laisser reposer 30 minutes.Égoutter ensuite les piments, enlever la tête, retirer les graines, et hacher très fin. Réserver.

Faire chauffer l'huile végétale dans une grande casserole sur feu moyen. Ajouter les oignons et cuire 2 à 3 minutes. Ajouter les piments hachés et l'ail et cuire encore 2 à 3 minutes.

Dans un mortier (ou au moulin à épices) broyer les épices (piments de la Jamaïque et feuilles de laurier) et ajouter le cumin moulu. Ajouter ces épices à la casserole et cuire encore 2 à 3 minutes. Ajouter le porc haché et le liquide réservé, et continuer la cuisson à feu moyen jusqu'à absorbtion.

Retirer du feu et laisser refroidir un peu.

Assemblage



Prendre une feuille de mais. Y déposer 1 grosse cuillerée de mélange de masa et l'étaler un peu en formant un creux au milieu. Déposer ensuite 1 grosse cuillerée de mélange de viande au centre du masa.

Replier les 2 bords courts sur la garniture, puis les deux bords longs par dessus. Mettre dans une seconde feuille de mais placée en sens inverse, et replier selon la même façon. Attacher avec une lanière de feuille de mais (ou si elles sont trop courtes, utiliser de la ficelle et des cure-dents).

Cuire les tamales à la vapeur (dans un panier de bambou ou une marguerite à légumes) pendant 1 heure.

Laisser refroidir un peu, puis servir en paquets (Les convives déplient eux-mêmes leur tamales au moment de manger).



Temps de préparation : 2 heures
Temps de pause : 1 heure en tout
Temps de cuisson : 2 heures en tout
Quantité obtenue : 6 portions


4eme service : LE DESSERT

Crème glacée frite



Alors là, j'ai hésité bien longtemps avant de me décider! Le Mexique regorge de délices sucrés que je mourrais d'envie d'essayer. Sopapillas, flans épicés ou au lait de coco sucré, riz au lait, dulce de leche, biscuits au sucre en poudre... Comment se décider? C'est la curiosité qui m'a guidée cette fois, car quand j'ai vu les mots "crème glacée frite", je n'ai pu m'empêcher d'être intriguée...

Comment on fait frire de la crème glacée sans qu'elle fonde? Il n'y a pas 36 façons. On travaille rapidement et efficacement. On recouvre la crème glacée froide de chapelure de flocons de maïs croustillants. Quelques secondes dans l'huile, et les boules bien congelées ne devraient pas fondre avant leur temps.

Pour recueillir la crème dégoulinante, on présente les boules frites dans un joli tortilla cuit lui aussi dans l'huile et moulé en forme de bol. Avec une telle variété d'aliments, on obtient un dessert fort intéressant. La crème glacée douce et crémeuse, la croûte croustillante et salée et la crème fouettée sucrée... C'est vraiment un dessert parfait pour titiller toutes les zones gustatives de la langue! Et en plus, c'est bien rafraichissant. Parfait pour terminer un repas épicé en beauté!



Ingrédients :

  • 2 tasses de crème glacée à la vanille
  • 6 cuillères à table de cannelle moulue
  • 6 cuillères à table de sucre
  • 1 cuillère à table de poudre d'amandes
  • 1 tasse de flocons de maïs émiettés (style "Corn Flakes")
  • 4 tasses d'huile d'arachide
  • 4 petits tortillas
  • 1 tasse de crème 35%
  • 2 cuillères à table de sucre

Préparation :

Former 8 boules bien compactes de crème glacée et les déposer dans un contenant avec couvercle. Mettre au congélateur durant au moins 1 heure.

Pendant ce temps, mélanger la cannelle, le sucre et la poudre d'amandes en ensemble dans un petit bol. Verser les flocons de maïs émiettés dans un autre bol.

Lorsque les boules de crème glacée sont bien fermes, retirer du congélateur. Rouler les boules dans le mélange sucre et cannelle, puis dans les flocons de maïs. Remettre au congélateur pour 1 heure.

Dans un grand chaudron bien profond, chauffer l'huile sur feu moyen-vif.



Déposer un tortilla dans un grand tamis de métal, puis poser un plus petit tamis sur la tortilla et presser de façon à lui donner la forme d'une coquille. Plonger dans l'huile chaude et frire jusqu'à ce que le tortilla soit bien doré. Égoutter et laisser refroidir, puis procéder de même avec les 3 autres tortillas.

Dans un grand bol, fouetter la crème 35% en chantilly avec le sucre. Répartir la crème fouettée au fond de chaque bol de tortilla.

Attendre à la dernière minute pour retirer les boules du congélateur. Déposer les boules enrobées dans le tamis et frire de 1 à 3 secondes. Retirer et secouer légèrement pour enlever l'excédent d'huile.

Déposer les boules dans les coquilles et servir immédiatement.



Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 1 minute
Temps de pause : 2 heures
Quantité obtenue : 4 portions


Chocolat chaud épicé



Et pour accompagner le dessert bien froid, un bon chocolat chaud parfumé pour un duo tout en contraste.

La base est celle d'un chocolat chaud typique auquel on ajoute de la canelle et du chili. Avec une bonne dose de vrai chocolat fondu aussi, car on veut un breuvage bien gourmand. Si la crème glacée frite vous a laissé sur votre faim, ce breuvage devrait finir de vous achever. Vous pouvez aussi utiliser du chocolat mi-amer mexicain, c'est-à-dire déjà aromatisé aux épices, pour mettre dans votre chocolat chaud. C'est encore mieux!

On raconte que ce sont les Mayas, ancienne civilisation mexicaine, qui ont répandu l'utilisation du chocolat. Il l'ont entre autre fait découvrir aux Espagnols qui arrivèrent sur le continent, lesquels le ramenèrent en Espagne et le répandir sur le reste du continent. On utilise beaucoup le chocolat dans la cuisine mexicaine, notamment pour les breuvages chauds (Atole, Champurrado, etc.) ainsi que dans le célèbre poulet au chocolat (Pollo con mole).

Plus j'y pense, plus je me dis que dans une autre vie, j'ai dû être Maya... J'ai bien été la seule à finir mon chocolat chaud en plus! Comment résister à un breuvage sucré, parfumé, épais et sirupeux comme du chocolat fondu?

Ingrédients :
  • 1 litre (4 tasses) de lait entier
  • 150 grammes de chocolat mi-amer, haché
  • 2 cuillère à thé de cannelle, moulue
  • 1 bonne pincée de poudre de chili
  • 4 bâtons de cannelle

Préparation :

Verser le lait dans une casserole et ajouter le chocolat, la cannelle moulue et la poudre de chili.

Chauffer le mélange à feu doux en remuant avec un fouet jusqu'à ce que tout le chocolat soit dissous. Continuer de mélanger au fouet jusqu'à ce que le mélange commence à bouillir.

Retirer du feu et verser dans 4 tasses. Servir aussitôt, décoré d'un bâton de cannelle.




Temps de préparation :
2 minutes
Temps de cuisson : 5 minutes
Quantité obtenue : 4 portions de 250 ml



C'est déjà tout! Je vous laisse sur une photo de l'homme qui a bien tenté de manger un petit piment fort en entier, motivé par l'appat du gain (je l'avais défié pour 10$...).

Croyez-vous qu'il a réussi? Oh que non, il a arrêté après seulement un tout petit bout grignoté! hi hi hi.


La prochaine thématique culinaire aura lieu en 2009. Une petite relâche dans le temps des fêtes ne fera pas de tort!

Vous avez des idées de thématiques culinaires à me proposer? Allez-y, je suis toujours à la recherche de nouvelles raisons pour manger! hi hi hi




10 commentaires:

Rosa's Yummy Yums a dit...

J'adore cette cuisine! Tous tes plats sont fort alléchants! Un vrai régal pour les heureux dégustateurs...

Bises,

Rosa

Celine a dit...

Quelle beau repas ! Je ne dirai pas non à une bonne tasse de ce chocolat chaud épicé, ça doit faire un bien fou par ce froid ;-)

Cherout a dit...

Superbe, de A à Z. Tu me mets vraiment l'eau à la bouche.

Barbara a dit...

J'aime beaucoup cette thématique.
Loin des maintenant trop connus fajitas, on redécouvre la cuisine mexicaine.
Bravo.

eleonora a dit...

Un petit coucou en passant pour te souhaiter un bon week-end.Que de parler je m'invite...tout est bon..et j'adore les épices

Katia a dit...

Moi j'ai craqué pour la guacamole... Faut dire que j'étais vendue d'avance, j'aime trop les avocats !!! :)

Je publierai ma recette dans quelques (plusieurs...) jours, je suis dans un rush incroyable actuellement pour l'école !!!!!

Awa a dit...

Miam miam!

Et quelle surprise pour moi de retrouver mon breuvage préféré durant mon récent voyage en afrique. Eh oui le jus fait à base de fleur d'hibiscus est aussi un breuvage très commun et apprécié en afrique de l'ouest où il porte le nom de Bissap!

Tien, pourquoi pas une thématique africaine pour la prochaine... Un défi de taille pour arriver à un minimum de gastronomie! Bon si aucun tô n'est servi ce serait surement possible d'arriver à quelque chose de bon! Bonne chance on sait jamais!

Zolasoleil a dit...

La guacamole a l'air vraiment incroyable. Je propose une thématique grecque.

Isabelle a dit...

Bonsoir

j'aimerais savoir la sorte et marque de tomate en boîte utilisé pour cette recette

je sais que je peux prendre celle que je veux mais je veux exactement comme la recette

ça l'air tellement bon sur la photo

bonne soirée

Jasmine a dit...

Bonsoir,

Il me semble que c'était des tomates Aylmer en cubes.