Blanc-manger aux mûres - TWD


Vous connaissez le blanc-manger? À l'origine, le blanc-manger était semble-t'il un gâteau aux noix. Aujourd'hui, il contient encore celles-ci (souvent des amandes en poudre), mais se présente sous forme de crème prise gélatineuse semblable à la panacotta.

Il parait qu'en lieu et place de la gélatine, nos ancêtres faisaient ce dessert en utilisant des os à moelle broyés pour faire prendre la masse. Beurk!!! Quelle horreur! Maintenant je comprends pourquoi Dorie a voulu changer le nom de ce dessert! En Amérique, le blanc-manger est devenu avec le temps un genre de pouding à la fécule de maïs. Mais en Europe d'où il provient, c'est plutôt un dessert léger, délicat et surtout "impossible à rater, même pour un débutant", selon les dires de Dorie.

Ah oui, hein? Eh bien moi, je l'ai raté complètement! Je m'attendais à obtenir une belle texture lisse de panacotta. À la place, je me suis retrouvée avec une crème prise "raboteuse" à la texture inégale et bosselée. La gélatine a pris trop vite quand j'ai ajouté la crème fouettée et même en remuant frénétiquement, je n'ai pu empêcher les caillots de se former. Je ne sais pas pourquoi, mais je n'arrive jamais à rien avec la gélatine en poudre! C'est mon ennemi juré. Si vous saviez combien de bavarois et d'entremets j'ai ratés sans jamais les publier...

Croyant alors qu'il me serait impossible de le démouler en une belle présentation avec une jolie surface lisse, j'ai préféré mettre le blanc-manger dans des coupes et le déguster à la cuillère comme une crème dessert. N'empêche qu'une fois réfrigéré, j'ai bien vu que le dessert était suffisamment pris pour être démoulé. Bah, trop tard! Je ne peux donc pas vous offrir d'image du dessert tel qu'il devait être dégusté, mais je peux tout-de-même vous communiquer les bonnes idées de Dorie pour une présentation raffinée :

1. Recouvrir le dessus du blanc-manger d'une fine couche de gelée. Il suffit de faire fondre sa gelée préférée (pomme, coing, ou alors groseille, ça donnerait une jolie teinte, tiens...) avec une cuillère d'eau, puis de l'étendre au pinceau sur le blanc-manger bien froid et pris.

2. Placer le blanc-manger sur une base. La tradition suggère un disque de gâteau éponge, mais n'importe quel gâteau blanc du commerce pourrait faire l'affaire. L'étage ne doit pas être trop épais (un demi-pouce au maximum) pour un bon équilibre des deux éléments.

De mon côté, j'y suis allée au plus simple, avec seulement de bonnes mûres bien juteuses. Le goût du blanc-manger est délicieux en lui-même et je ne voulais pas l'enterrer sous deux tonnes de coulis sucré. L'arôme d'amande est subtil mais présent et la crème enrichie le dessert en le rendant bien gourmand. C'était super bon quand j'y repense, je suis juste déçue de ne pas avoir pu lui faire une jolie présentation...

Source : Baking: From my home to yours de Dorie Greenspan, pages 398 et 399.



Ingrédients :
  • 1 1/2 tasses de crème 35%
  • 3/4 de tasse de lait entier
  • 3/4 de tasse d'amandes en poudre
  • 1/2 tasse de sucre
  • 1 1/4 onces de gélatine en poudre sans saveur
  • 3 cuillères à table d'eau froide
  • 2 cuillères à thé d'extrait de vanille pure
  • 1 tasse de mûres (ou autres fruits coupés en dés)

Préparation :

Préparer un moule à gâteau de 8 pouces de diamètre.

Remplir un grand bol de cubes de glace et d'eau froide et y placer un second bol plus petit pour que celui-ci soit presque entièrement immergé. Réserver

À l'aide d'un batteur électrique, battre le crème 35% à vitesse élevée jusqu'à ce qu'elle forme des pics mous. Réserver au réfrigérateur.

Verser le lait, les amandes en poudre et le sucre dans une petite casserole et porter à ébullition sur feu moyen en remuant de temps à autre.

Pendant ce temps, mettre la gélatine dans l'eau froide dans un bol allant ou micro-ondes et laisser gonfler. Après 2 minutes, chauffer la gélatine pour 15 secondes, ou jusqu'à ce qu'elle soit bien dissous. Ajouter au mélange de lait et d'amande, remuer et retirer du feu.



Verser le lait chaud dans le bol sur bain d'eau glacé. Ajouter la vanille et remuer jusqu'à ce que le liquide soit presque froid, mais toujours liquide (il ne doit pas commencer à prendre).

Lorsque le mélange est tiédi, plier la crème fouettée réservée au frais dans le lait très doucement, à la spatule. Incorporer ensuite les fruits de la même façon.

Mettre le blanc-manger dans le moule préparé et réfrigérer jusqu'à ce qu'il soit bien pris, soit 3 heures, ou toute une nuit (dans ce cas, couvrir le moule de pellicule plastique pour que les odeurs du réfrigérateur ne contaminent pas le dessert).

Pour démouler le blanc-manger, immerger le moule presque jusqu'au bord dans l'eau chaude pendant 5 secondes, puis inverser sur un plat de service.

Servir bien froid, avec un peu de coulis de fruits si désiré.

Le blanc-manger peut être conservé au réfrigérateur recouvert de pellicule plastique. Pour de meilleurs résultats, démouler juste avant de servir.



Temps de préparation : 20 minutes
Temps de pause : 3 heuresTemps de cuisson : 5 minutes
Quantité obtenue : 6 portions


5 commentaires:

chefNini a dit...

Merci pour toutes ces informations. Je ne connaissais le blanc-manger que de nom.

Ta recette a l'air très bonne avec ces petites mûres !

Les gourmandises d'Isa a dit...

c'est drôle Jasmine, mais j'entends souvent les gens se plaindre de la difficulté d'utiliser la gélatine en poudre. alors que moi, je trouve plus simple et plus facile d'utiliser celle-ci que celle en feuille.
La texture m'a surprise aussi, mais c'était pas mal bon ! c'était donc pas si raté ! lol ! lol ! c'est le résultat qui compte et ta présentation est pas mal belle quand même !

Clivia a dit...

My gelatin experience was a disaster! Your photos are lovely and they make me feel better. Glad you succeeded!

vibi a dit...

On va refaire le proverbe pour toi, d'accord?

Le ratage est mère de l'invention!

T'as toujours de bonnes idées de toute façon Jasmine. Mais bon, faudrait quand même te donner un p'tit cours de gélatine... c'est tellement facile pourtant.

En fait, t'es rien qu'une grosse menteuse, parce qu'il n'y a que quelques jours de ça... t'as extrêmement bien réussi ton jell-o "vitrail"... et ça, c'est de la gélatine en poudre!!!

LOL LOL Au final... c'est pas mal beau quand même!

coupelles de blanc-manger aux dattes a dit...

Bonjour!

Ton dessert a l'air vraiment délicieux! Et la présentation, alors!

Mais tu as raison : chez moi, au Québec, le blanc-manger, ce n'est pas ça du tout! A la base, ce n'est qu'un mélange de lait, sucre, fécule de maïs et vanille.

J'ai poussé ça un peu plus loin. Tu peux aller voir ma recette de coupelles de blanc-manger épicé aux dattes. C'est un dessert crémeux et léger, très facile à réaliser.

Mais le tiens, faudra que j'essaie. Ça semble réellement bon!