lundi 8 octobre 2007

Courge spaghetti farcie à l'italienne


C'est l'automne, et le temps des cucurbitacés! Citrouilles et courges sont partout dans les marchés. Ça donne le goût de se faire de bons potages, et dans mon cas, une bonne courge spaghetti!

Cette recette me vient de ma maman. Elle ne la faisait pas souvent, car il n'y avait que nous deux qui en mangions. Et aussi, parce que c'est tellement dur à éplucher une courge! Maintenant que c'est moi qui en fait, je réalise que ce repas de mon enfance si vite engouffré demandait en fait beaucoup plus de travail que je ne l'aurais imaginé à sa cuisinière si dévouée. J'ai ragé durant 45 minutes pour arracher la pelure, qui au lieu de se découper au coûteau comme je l'aurais cru, se détachait en morceaux raides semblables à des petites écailles. Ça volait en éclat à chaque fois que j'y plantais le coûteau. Quand j'ai eu terminé, il y en avait partout dans la cuisine!

Mais bon, malgré la préparation ardue, cette recette vaut le détour. Je ne suis pas du genre à manger du veau, mais avec les tomates, les fines herbes et la courge, il n'y a rien qui puisse s'y substituer. Le goût est savoureux, et la présentation en tranche est trop jolie!

Ingrédients :
  • 1 courge spaghetti (grosseur moyenne)
  • 1/2 lb de veau haché
  • 1/4 de tasse de riz instantanné
  • 1 gousse d'ail écrasée
  • 1/2 oignon haché
  • 1 cuillère à thé d'origan frais
  • 1 cuillère à thé de thym frais
  • 1 cuillère à thé de romarin frais
  • Sel et poivre
  • 1 boite de 796 ml de tomates italiennes entières aux herbes et aux épices
  • 1 cuillère à table de sucre
  • 1 cuillère à table de beurre

Préparation :

Couper l'extrémité de la courge, là où se trouve la queue en prenant soin de conserver le petit capuchon obtenu. À l'aide d'une cuillère, vider l'intérieur de la courge qui contient les pépins et la pulpe et jeter. Peler ensuite la courge complètement (c'est la partie la plus difficile, armez-vous de patience!). Déposer la courge dans un grand plat de 2 à 3 pouces de haut. Réserver.

Préchauffer le four à 350F.

Dans un grand bol, mélanger le veau avec le riz, l'ail et l'oignon haché. Ajouter les fines et herbes et les épices et mélanger avec les mains pour obtenir une texture bien homogène.

Farcir la courge du mélange de viande, en tassant légèrement, mais pas trop puisque le riz prendra de l'expansion en cuisant. Une fois la courge pleine, replacer le petit capuchon réservé pour refermer le légume. Former des boulettes avec le reste de la viande et disposer tout autour de la courge dans le plat.

Verser la boite de tomates dans un bol à part. Ajouter le sucre et mélanger (cela réduira l'acidité de la tomate). Verser les tomates dans le plat sur les boulettes de viande, tout autour de la courge. Arroser la courge avec le jus des tomates pour empêcher qu'elle ne sèche durant la cuisson. Déposer le beurre en petites noisettes sur le dessus de la courge.

Recouvrir le plat d'un papier d'aluminium (cela permettra à la condensation qui se formera durant la cuisson de demeurer dans le plat, empêchant ainsi la courge de sécher). Cuire durant 2 heures, en arrosant la courge avec le jus dans le plat à toutes les demi-heures. Après ce temps, vérifier la cuisson de la courge en grattant la surface à la fourchette. Si les spaghettis se détachent, c'est prêt! Sinon, cuire encore un peu en vérifiant régulièrement la cuisson.

Couper en tranches et servir immédiatement, avec les boulettes de viande et les tomates.





Temps de préparation : 1 heure
Temps de cuisson : 2 heures
Quantité obtenue : 6 portions



8 commentaires:

Katia a dit...

Tu es bien courageuse d'avoir épluché une courge ! Au grand jamais je ne ferais ça. J'ai essayé une fois, et j'ai sûrement sacré pas mal... Perso, je couperais la courge en deux, j'enlèverais les graines et je mettrais farce, boulettes et tomates dans la cavité. Ensuite, alu + four... et voilà ! Bon, on ne pourrait pas en faire un bel anneau comme tu as fait... mais je préfère ça à une bonne heure de sacrage (sans compter le ménage) ! :)

Sinon, ça a l'air super bon ! J'adore les courges :) Je devrais cuisiner une courge musquée dans les prochains jours.

Katia

Jasmine a dit...

Une courge musquée? Je n'en ai jamais fais. J'ai hâte de voir ce que tu vas créer avec ça!

Anne-Laure a dit...

Éplucher la courge et sans y laisser un bout de doigt, chapeau ! Je me contente effectivement de la couper en deux, d'enlever les graines, de retourner les deux moitié sur un plat allant au four et une fois cuite je racle les filaments avec une fourchette. Puis je dépose ma sauce à la bolognaise dessus. Ça fait plus tambouille, mais c'est drôlement bon. Je vais essayer avec ta sauce, mais je sais d'ors et déjà que je n'aurai pas ton courage ...

Jasmine a dit...

En fait, il faut voir la tâche comme un moine qui prend le temps de faire chaque chose comme une méditation... Hi hi hi.

Louise a dit...

En effet, quel courage, mais aussi quelle réussite! Je découvre ton blogue à l'instant et je suis charmée :)

loukoum°°° a dit...

je n'ai jamais pensé à farcir la courge spaghettis, maisje garde ta recette et à la prochaine courge, je saurais comment la cuisiner

Renardgourmande a dit...

J'adore la courge spaghetti! Je vais essayer de la peler en couches successives avec un économe, pour voir. Peut-être plus long mais moins ardu, qui sait? J'aime l'idée de la farcir.

Marie Gauthier a dit...

Bonsoir Jasmine, une publication de ma déclinaison suivra sous peu, ce fût délicieux! Merci à toi, Marie