Thématique Chocolat


Pour la Saint-Valentin, rien de plus approprié que de faire un petit souper mettant en vedette l'ingrédient de circonstance de cette fête : Le chocolat!

Je vous vois d'ici hausser le sourcil... Vous savez, le chocolat n'est pas réservé qu'aux desserts! En effet, des plats salés contenant du chocolat se retrouvent dans plusieurs traditions culinaires de plusieurs pays de l'Europe et de l'Amérique latine. Les plus grand chefs vous le diront, une touche de cacao là où on ne s'y attend pas, ça en jète!

Au niveau des entrées, sachez que n'importe quelle salade fade peut bénéficier d'un peu de cacao en poudre saupoudré sur les feuilles ou d'une vinaigrette au chocolat amer. Des pépites de chocolat noir peuvent également être distribuées sur les canapés, mélangées à du fromage de chèvre pour une tartinade raffinée ou saupoudrées sur les plats pour une touche croquante unique.

Comme le chocolat agit comme un agent épaississant naturel, il constitue un délicieux ajout à tout ce qui est sauce et glace. Un des plats au chocolat les plus classiques est d'ailleurs le Mole (prononcez "molé"), une sauce mexicaine riche et épaisse à base de tomates, d'épices, de piments et de chocolat servie généralement avec du poulet. Le mélange piment-chocolat est également assez présent dans la cuisine du sud-ouest des États-Unis. Un bon chili piquant avec une touche de cacao, pourquoi pas? Un rôti de porc glacé à la sauce au chocolat alors? Et avec les fruits de mer grillés, on pourrait faire une délicieuse croûte grillée à base de cacao ou de grué (fèves de cacao concassées). Le chocolat peut aussi être intégré dans des tartes salés, des pâtes fourrées ou dans une farce avec la dinde ou le rôti. C'est sans limites!



Il est recommandé d'utiliser des chocolats non sucrés pour la cuisine salé, mais ne croyez pas que cela vous interdise de vous tourner vers les chocolats au lait et les chocolats blancs. Bien sûr, l'harmonie des saveurs risque d'être plus difficile à créer si on mélange sucré et salé, mais comme c'est en expérimentant les combinaisons les plus étranges que les grands chefs ont découvert les meilleurs plats, on va pas se gêner!

Voici donc le résultat de notre souper, nos créations culinaires à base de chocolat. Régalez-vous! (même si ce n'est qu'avec les yeux...)



1er service : L'APÉRO

Martini au chocolat


Bonne chance pour trouver un apéro à base de chocolat! À part la liqueur de chocolat sucrée et crémeuse (davantage appropriée comme digestif), il y a peu de choix.

Mais avec un peu d'imagination, toujours moyen de créer quelque chose d'amusant pour les pupilles et les papilles... tel ce Martini au chocolat! Décadent mélange de crème épaisse, de chocolat, de sucre et d'alcool, allez-y avec modération car
ce cocktail consistant risque de vous achever bien avant que vous ayez eu le temps de goûter aux entrées!

On peut y remplacer la traditionnelle olive par une cerise au marasquin et le servir dans un véritable verre à Martini pour l'effet total. Mais comme je n'avais ni l'un ni l'autre, je me suis contentée de petits verres et du breuvage dans sa plus simple expression. La recette originale se fait avec du chocolat blanc, avis aux courageux (car vous l'imaginez, ce doit être encore plus sucré!)

Source : Adaptation d'une recette de Food Channel.



Ingrédients :
  • 200 grammes de chocolat, haché (mi-sucré ou blanc, au choix)
  • 250 ml (1 tasse) de crème 15%
  • 1/2 tasse de sirop simple (sirop fait avec 1 tasse d'eau et 1/2 tasse de sucre amenés à ébullition)
  • 1/2 tasse de vodka

Préparation :

Chauffer le chocolat et la crème dans une petite casserole sur feu moyen en remuant jusqu'à ce que le chocolat soit fondu. Retirer du feu et laisser refroidir.

Mélanger ensemble le chocolat et la crème avec le sirop simple et la vodka. Verser dans 4 verres et servir.



Temps de préparation : 2 minutes
Temps de cuisson : 2 minutes
Quantité obtenue : 4 portions



2eme service : L'ENTRÉE

Rondelles d'oignons au cacao




Mylène avait la délicate et difficile tâche de préparer l'entrée. Pas évident parce que quand on y pense, car les entrées contenant du chocolat se font rares dans les livres de recettes et les menus de restaurants. Heureusement, elle a mis la main sur une petite trouvaille, le livre "Cuisinez chocolat" de Thierry Barot. Le cacao y tient la vedette de l'entrée au dessert.

La première recette qu'elle a choisi de nous préparer fut ces originales rondelles d'oignons au cacao. Ah, les "nonionrings"... Un de mes petits plaisirs coupables. Elles ont beau n'être que huile et friture, je craque toujours devant une rondelle bien dorée avec un bon sandwich au poulet grillé. Et puis, il y a un légume à l'intérieur, non? Alors c'est bon pour la santé! hi hi hi.

Le chocolat est présent dans cette recette à l'intérieur de la pâte qui enrobe les rondelles. Il les parfume subtilement et les colore d'une belle teinte brune. La pâte est plus molle que celle des rondelles commerciales, mais bien meilleure au goût. Et avec le délicieux assaisonnement sucré qui l'accompagne, on peut avoir la main lourde avec le saupoudrage... Ça donne une délicieuse entrée qu'on mangerait aussi comme grignotine à n'importe quel moment de la journée. Rien de meilleur pour combiner sucré et salé! Une délicieuse variante gourmande d'un classique indémodable!

Source : Adaptation d'une recette du livre "Cuisinez chocolat" de Thierry Barot



Ingrédients :
  • 250 grammes de farine tout usage
  • 25 grammes de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à thé de sel fin
  • 1 cuillère à thé de poudre à pate
  • 200 ml de bière
  • 2 oeufs entiers
  • 3 blancs d'oeufs
  • 300 grammes oignons, pelés et coupés en tranches épaisses

Assaisonnement

  • 1 cuillère à table de sucre blanc
  • 1 cuillère à thé de cannelle moulue
  • 1 cuillère à thé de poudre de chili
  • 1 cuillère à thé de sel
  • 1 pincée de poivre
  • 1 pincée de cayenne
  • 1 pincée de cumin

Préparation :

Mélanger la farine, le cacao et le sel dans un grand bol. Ajouter la poudre à pâte, la bière et les 2 oeufs entiers et mélanger au fouet. Laisser reposer la pâte durant 1 heure à température ambiante.

Monter ensuite les blancs d'oeufs en neige ferme au batteur électrique. Incorporer à la pâte réservée en pliant à la spatule (la pâte sera très épaisse).

Chauffer l'huile à friture dans un chaudron profond à 160 C minimum. Tremper quelques rondelles d'oignons dans la pâte et les plonger dans la friture jusqu'à coloration dorée, environ 4 minutes.Retourner à mi-cuisson pour une friture uniforme. Déposer les rondelles d'oignons au fur et à mesure sur du papier absorbant.

Assaisonnement

Mélanger ensemble toutes les épices de l'assaisonnement et en saupoudrer les rondelles juste avant de servir.



Temps de préparation : 30 minutes
Temps de pause : 1 heure
Temps de cuisson : 30 minutes en tout
Quantité obtenue : 6 à 8 portions



Pétoncles en sauce chocolatée



Et comme si les rondelles, ce n'était pas assez, voici que Mylène en rajoute en nous offrant des fruits de mer enrobés de la plus gourmandes des sauces chocolatées. Pas mécontente qu'elle nous ait offert un deuxième plat, car il était aussi original et délicieux que le premier!

Cette sauce est sans contredit une des meilleures que j'aie goûtée. Sans blague, j'en aurais mangé avec n'importe quoi! Poulet, porc, poisson... j'y ai même trempé mes rondelles d'oignon! Une belle couleur, une texture onctueuse, un goût chocolaté incomparable relevé par le sel et le vinaigre, des raisins juteux et des fruits secs croquants. Ça mettrait l'eau à la bouche à n'impore qui!

Une si bonne sauce doit nécessairement être accompagnée d'un aliment à la hauteur de sa qualité. C'est donc avec des pétoncles qu'elle nous fut servie. De délicieux pétoncles frais à peine poêlés et tendres sous la dent... un vrai délice! Légèrement trempés (pour ne pas dire complètement noyés...) de sauce gourmande, c'est une entrée mémorable que je ne suis pas prête d'oublier... On pourrait croire qu'autant de sauce risquerait à la longue de tomber sur le coeur, mais croyez-moi, on ne s'en lasse pas!

Source : "Cuisinez chocolat" de Thierry Barot




Ingrédients :

Pétoncles
  • Huile végétale (aromatisée à l'ail si désiré)
  • 3 gousses d'ail, coupées en tranches fines
  • 20 pétoncles, grosseur moyenne

Sauce chocolatée

  • 100 grammes de raisons secs foncés
  • 100 grammes de chocolat à 70% de cacao, haché
  • 25 grammes de pistaches, broyées
  • 35 grammes d'amandes, broyées
  • 50 grammes de beurre
  • 100 ml de vin rouge
  • 1 cuillère à table de sucre
  • 100 ml de vinaigre balsamique
  • 150 ml de fond de veau
  • Sel et poivre, au goût

Préparation :

Sauce chocolatée

Mettre les raisons secs à gonfler dans un peu d'eau chaude. Égoutter et réserver.

Faire fondre le chocolat au bain marie. Retirer du feu et réserver.

Chauffer le beurre dans une grande casserole sur feu moyen. Y faire revenir les raisins secs, les pistaches et les amandes durant 1 minute. Verser le vin et laisser réduire en remuant de temps à autre jusqu'à ce qu'il n'y ait presque plus de liquide. Sucrer puis verser le vinaigre. Ajouter le chocolat fondu et melanger à la spatule en bois jusqu'à homogénéité.

Verser le fond de veau dans la casserole puis laisser cuire environ 10 minutes. Rectifier l'assaisonnement de sel et de poivre. Garder la sauce sur feu doux durant la cuisson des pétoncles.

Pétoncles

Chauffer l'huile et l'ail dans un poêlon sur feu moyen. Faire griller les pétoncles durant 3 minutes d'un côté, puis 3 minutes de l'autre.

Servir immédiatement avec la sauce chocolatée.



Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes en tout
Quantité obtenue : 4 portions



3eme service : LE PLAT PRINCIPAL

Chili Con Carne Y Chocolate!



Pour le plat principal, j'avais envie d'allier le chocolat à des saveurs chaudes et pimentées. J'ai tout-de-suite pensé au chili, plat réconfortant et revigorant parfait pour faire le plein de protéines. J'ai néanmois troqué le boeuf (qui n'est pas mon meilleur ami...) pour de la dinde hachée. Une fois cuite avec les légumes et les épices, cela fait peu de différence et le goût est délicieux! Ça reste donc un "Chili Con Carne" (Chili avec viande), mais version volaille...

Vous saviez que le Chili Con Carne est le plat officiel de l'état du Texas aux États-Unis? Pauvre Chili! Voilà qui lui fait une bien piètre réputation! En fait, le Chili tire ses origines du Mexique, et son nom du piment rouge piquant qu'on utilise dans sa préparation. Mais comme les deux cultures ont fusionné à travers la cuisine Tex-Mex, difficile de déterminer avec exactitude qui est à l'origine du Chili que l'on connait aujourd'hui. La base demeure de toute façon la même : un mijoté épicé fait de piments chilis, de viande, d'ail, d'oignon et de cumin. Le reste varie selon les envies de chacun.

Mais on peut y ajouter une petite touche qui change tout... le chocolat! J'ai choisi d'inclure le chocolat dans ce plat de deux façons. Tout d'abord, une bonne quantité de chocolat mi-sucré haché, question d'ajouter de la texture et de l'épaisseur à la sauce du chili et aussi d'adoucir l'acidité des tomates. Et puis un peu de cacao en poudre non sucré aussi, afin de foncer la couleur du plat et de contrebalancer le côté sucré du chocolat mi-sucré. Ça donne un arôme subtil, mais détectable à travers un chili juste assez piquant. Heureusement, il nous restait un peu de place dans l'estomac pour ingérer tout ça!

Source : Un mélange de plein de recettes!




Ingrédients :
  • 3 cuillères à table d'huile d'olive
  • 1 gros oignon rouge, haché
  • 800 grammes de dinde hachée
  • 2 gousses d'ail, hachées
  • 2 boites de conserve de 19 onces (540 ml) chaque de tomates en dés
  • 3 piments chili rouges, hachés finement
  • 1 gros poivron rouge, haché
  • 2 gouttes de sauce Worschestershire
  • 2 cuillères à thé de cumin moulu
  • 1/2 cuillère à thé de poivre moulu
  • 1 1/2 cuilères à thé d'origan séché
  • 3 feuilles de laurier
  • 1 cuillère à thé de sel
  • 1 boite de conserve de 19 onces (540 ml) de mélange de haricots rouges, blancs et noirs, bien égouttés
  • 3 cuillères à table de cassonade blonde
  • 75 grammes de chocolat mi-amer, haché
  • 1 cuillère à table de cacao en poudre non sucré

Préparation :

Chauffer l'huile d'olive dans un grand poêlon sur feu moyen. Cuire les oignons, la dinde hachée et l'ail durant quelques minutes, ou jusqu'à ce que la viande ne soit plus rose.

Ajouter les tomates, les piments, le poivron, la sauce Worcestershire, les épices et le sel et cuire en remuant de temps à autre durant 30 minutes.

Ajouter ensuite les haricots et poursuivre la cuisson durant 15 minutes. Ajouter la cassonade, le chocolat et le cacao et mélanger jusqu'à ce que tout soit bien chaud et fondu.

Servir le chili chaud avec un petit pain.



Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 1 heure
Quantité obtenue : 6 portions


Petits pains au cacao et au blé entier



Et pour réduire la sensation de feu dans la bouche après une bouchée de chili, rien de tel qu'un morceau de pain! Pourquoi pas de l'eau, me direz-vous? Eh bien parce que ça ne fonctionne pas!

La saveur piquante, brûlante même des piments provient de la capsicine ; cette substance fait saliver et elle active la digestion. La majorité des vertus du piment sont dues à la capsaïcine, cette molécule provoque une sensation de douleur / piquant. Ainsi l’organisme libère des endorphines (molécules proches de la morphine), ce qui déclenche une sensation de bien être et explique le développement d’une dépendance et accoutumance aux piments (adieu la drogue, bonjour les piments! hi hi hi). Pour atténuer cet effet piquant, il est préférable d’ingérer du yogourt, du pain, du riz cuit, du sucre ou des sucreries, ce qui est beaucoup plus efficace que l’eau, car la capsaïcine se dissout dans un corps gras, et non dans l’eau.

C'est pourquoi ce petit pain est tout à propos pour accompagner un plat épicé. C'est d'ailleurs le premier pain que j'aie moi-même réalisé! La préparation était très simple alors je me suis lancée. Ces petits "buns" ont le mérite d'avoir un goût de cacao qui ne soit pas masqué par une trop grande présence de sucre. On peut donc les déguster tièdes avec un morceau de beurre lors d'un repas salé tout autant qu'avec de la marmelade au petit déjeuner. L'extérieur est crouté, et l'intérieur tendre mais bien compact. Je m'en suis servie pour ramasser la sauce de mon chili... Un pain passe-partout, bon pour tout!


Source : Une recette de Palachinka.



Ingrédients :
  • 300 grammes de farine de blé entier
  • 5 grammes de sel
  • 180 grammes d'eau
  • 7 grammes de levure sèche instantannée
  • 20 grammes de sucre
  • 20 grammes de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à thé d'huile d'olive

Préparation :

Mélanger tous les ingrédients ensemble dans un grand bol jusqu'à formation d'une boule.

Mettre la boule sur le plan de travail et pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse (quelques minutes).

Remettre la pâte dans le bol et couvrir d'un linge humide. Placer dans un endroit chaud et sec et laisser la pate lever jusqu'à ce qu'elle ait doublé de volume, soit environ 2 heures (3 pour moi).

Séparer ensuite la pâte en 8 petites boules et disposer chaque boule dans une empreinte de moule à muffins beurrée. À l'aide d'un couteau aiguisé, entaillé très légèrement la surface de chaque petit pain en forme de croix.

Laisser reposer la pate durant une demi-heure.

Après le temps de pause, préchauffer le four à 190°C. Enfourner les petits pains pour environ 35 minutes, ou jusqu'à ce qu'ils soient gonflés et cuits.



Temps de préparation : 15 minutes
Temps de pause : 2 heures + 30 minutes
Temps de cuisson : 35 minutes
Quantité obtenue : 8 petits pains


4eme service : LE DESSERT

Volcans au chocolat



Chanceuse Katia qui a hérité du dessert! Rien de plus chouette que de concevoir un dessert au chocolat! En fait, la difficulté était plutôt de trouver en nous la force de manger encore après un si gros repas! Alors pour pouvoir apprécier à sa juste valeur la portion sucrée, nous nous sommes offerts une pause pour digérer en regardant les Denis Drolet à la télé... On était vraiment dans la thématique du brun, je vous le dis!

J'étais contente de voir que Katia avait choisi un dessert à la fois décadent, mais raisonnable. En effet, de petites portions pour le bedons, mais aucun compromis sur le côté gourmand et fondant. C'est une bonne description d'un volcan au chocolat, ça! À mon goût à moi, ils étaient juste parfaits. Assez consistants pour être démoulés dans l'assiette en conservant leur forme (pourvu qu'on passe un coûteau tout autour avant de les retourner), mais assez fondants au centre pour que le chocolat coule aussitôt qu'on y plante la cuillère... mmm, quel délice!



Katia, je suis d'accord avec toi, c'est le summum de la décadence! Pas de meilleure façon de mettre le chocolat en valeur, car rien d'autre ne lui vole la vedette au niveau du goût. Que du bon chocolat sucré et coulant au centre d'un petit gâteau à peine cuit en encore fondant. Je n'aurais pu imaginer meilleure fin à ce repas gourmand...

La recette disponible ici, chez Katia.



Mais j'y pense, le dessert ne fut pas la façon dont s'est terminé le repas pour moi... J'ai également avalé un caplet adoucissant pour l'estomac et une pilure anti-nausée! Ouf, les joies d'un repas chocolaté. C'est délicieux, mais franchement, faudra pas refaire ça trop souvent! hi hi hi.


Pour le mois prochain, retour à quelque chose de plus digeste, donc... Un pays, donc je ne vous dévoile pas les détails, mais qui dont la cuisine est riche en saveurs et en épices... Et c'est moi qui ferai le dessert! Quelle joie!

11 commentaires:

sarasan a dit...

Et voilà! c'est bien malin, je salive comme si je n'avais pas mangé de chocolat depuis des mois...ça m'a l'air bien bon...

Rosa's Yummy Yums a dit...

Quelle menu magnifique et envoûtant! J'adore le chocolat en version salée ou sucrée... J'ajoute souvent du chocolat ou du cacao dans mes plats salées et c'est super bon.

Bises,

Rosa

Katia a dit...

Sérieusement, je ne savais pas que tu avais mis du chocolat en plus du cacao dans le chili !! Quelle surprise :)

Je dois dire que tout était plus que délicieux (j'ai complètement craqué pour les rondelles d'oignons !) mais je pense que le Martini m'a tué dès le départ, il était tellement riche (mais Ô combien délectable...). Et puis en tant que "non amatrice" de chili, j'ai adooooré le tien (et j'en ai remangé 2 fois avec les restants que tu m'a donnés, hihi !).

Si je devais refaire ces recettes, je ne les referais pas toutes dans le même repas, je crois qu'elles seraient chacune plus appréciée.

En passant, très drôle le gag sur les Denis, hihihi !! :)

Esther B a dit...

Et bien ma chère Jasmine je suis ébahie de voir ce menu tout chocolaté:)
Moi qui adore les oignons français. c'est toute une surprise!!
Avez-vous eu mal au coeur après le repas? lol!!

Katia a dit...

Moi j'ai eu mal au coeur après le souper... mais ça en valait la peine !!! Vivement les Gravol ! :)

omami a dit...

Vous êtes tombés dedans.... superbe!

Béné a dit...

Que de belles réalisations! Et quelle imagination! Bravo!

marie a dit...

je fond de plaisir rien qu'en voyant tout ça!!

Philo a dit...

Alors là, j'adore cette thématique. Je suis certaine que tout devait être délicieux. J'avoues tout de même craquer pour le volcan de Katia qui a l'air décadent !

vibi a dit...

Eille! Chocolatissime tout ça... des recettes qui sortent réellement de l'ordinaire! Franchement très créatif pour la Saint-Valentin!

Chapeau! à vous tous qui y avez participé! BRAVO!

(Si je n'étais pas si malade depuis près de 3 semaines... je serais certainement tentée d'essayer!, mais bon... pour le moment, mon estomac ne me le pardonnerait pas! LOL)

Miss Diane a dit...

J'irais bien jusqu'à dire que l'affaire est chocolat chez toi! J'espère que ton chum aime le chocolat autant que toi. En tout cas, tout semble bien réussi!