Gnocchis de citrouille


Là, j'ai fais fort! Avouez que c'est original, non? J'ai trouvé de quoi recycler le reste de ma purée de citrouille en autre chose qu'un muffin, un gâteau ou une tarte!

Non, la citrouille ne sert pas qu'à faire des desserts! Elle se marie aussi bien avec le sucre qu'avec le sel et elle peut faire des délices lorsqu'on la laisse exprimer ses saveurs sans les noyer sous des tonnes d'épices... En plus, je n'avais jamais fais de gnocchis. Une première donc, mais pas une dernière! Je me suis bien amusée à les confectionner et c'était plus facile que je ne l'aurais cru. Grâce à la méthode du coûteau, mes boules de pâtes ont pris la forme de "petits oreillers" trop mignons. J'aurais pu les faire à la cuillère mais je ne voulais pas rater mon coup. Maintenant que j'ai fais un premier essai, je serai plus aventurière la prochaine fois... Et puis, maintenant que je sais faire les gnocchis, je veux absolument essayer les Spätzlis de Claude-Olivier!

Au niveau du goût, la citrouille se révèle toute en douceur, rehaussée par le poivre, le persil et le fromage, essentiels à l'expérience. Les omettre serait vraiment un crime! Ça fait toute la différence. La texture est moelleuse et fondante, avec une cuisson parfaite à la vapeur qui emprisonne toute la saveur. Mon seul regret est d'avoir utilisé de la farine blanche. Avec une farine de blé ou de châtaigne, j'imagine que ça aurait été sublime. Et si j'avais remplacé la citrouille par de la courge butternut? Alors là, le paradis! Il ne faut pas que j'oublie d'en refaire avec ces modifications!



Ingrédients :
  • 300 grammes de chair de citrouille cuite, refroidie et égouttée (ou un autre cucurbitacé)
  • 1 gros jaune d'oeuf
  • 1/2 cuillère à thé de sel
  • 1 1/2 à 2 tasses de farine tout usage (ou même plus si nécessaire)
  • 5 cuillères à table de persil italien frais, haché grossièrement
  • 2 cuillères à table d'huile d'olive
  • 1/4 de cuillère à thé de poivre
  • 4 cuillères à table de copeaux de fromage parmesan
  • Quelques feuilles de persil italien frais, déchiquettées

Préparation :

Égouter la purée de citrouille et la passer au mixeur plongeant afin d'avoir une texture lisse et homogène.

Dans un grand bol, mélanger la purée de citrouille avec le jaune d'oeuf, le sel et 1 1/2 tasse de farine. Ajouter le persil et mélanger bien à la cuillère de bois. Ajouter le reste de la farine peu à peu en remuant jusqu'à ce que la pâte ne soit plus collante (cela peu nécessiter plus ou moins de farine, selon votre pâte).

Lorsque la pâte est lisse et ferme, diviser la boule en 4 parties. Fariner le plan de travail et y rouler chaque boule de pâte en un long boudin d'environ 1 pouce de diamètre. Avec un coûteau, couper les boudins en petits morceaux d'environ 1 pouce de long pour former de "petits oreillers" et déposer dans une assiette farinée.

Remplir un grand chaudron d'eau et porter à ébullition sur feu vif. Quand l'eau bouillonne bien, y plonger les gnocchis à la douzaine et laisser cuire pour 4 à 5 minutes. Les gnocchis sont prêts lorsqu'ils remontent à la surface de l'eau. Déposer dans une passoire pour égoutter pendant la cuisson du reste de gnocchis.

Quand les gnocchis sont tous cuits, déposer dans des assiettes chaudes et arroser d'un peu d'huile d'olive. Saupoudrer de poivre, de copeaux de fromage parmesan et de persil frais. Déguster!




Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Quantité obtenue : 2 bonnes portions


7 commentaires:

lory a dit...

que c'est bon...!
J'adore ce plat, avec un peu de poivre c délicieux!!!

Claude-Olivier a dit...

Oh oui ils sont jolis, et quelle bonne idée de recyclage ;-) Merci pour le clin d'oeil,je suis sûr que tu vas les réussir, car ce n'est vraiment pas compliqué! très bonne journée, biz

Flo a dit...

Mmmmh je vais essayer aussi :)

Anonyme a dit...

Bonjour, je viens de faire votre recette de Gnocchis, avec une courge butternut... les gnoccchis ont mis plus de 15 min a cuire, et il n'est reste de la preparation qu'un gout de farine cuite sans saveur... :( J'ai pourtant suivi la recette a la lettre... tant bien que mal car les dosage "au verre" au lieu des poids en gramme n'aident pas.
J'aurai essaye! Merci quand meme

vanessa

Jasmine a dit...

Bonjour Vanessa,

Les dosages en tasses sont communs en Amérique du Nord et sont précis si on possède les tasses à mesurer adéquates. Vous avez surement utilisé n'importe quel verre et voilà pourquoi vous avez dû trop mettre de farine. Ça expliquerait les problèmes avec la recette. J'en ai fais deux fois déjà, sans aucune difficulté, et le goût de courge était bien présent.

Anonyme a dit...

Re-bonjour
Disons que par rapport a la farine je n'y suis pas allee au bol non plus :P J'ai ajoute de la farine petit a petit, jusqu'a obtenir une pate qui ne colle pas trop, type consistance de pate a tarte (j'avais regarde sur quelques forums pour savoir quand arreter de mettre la farine). En bonne francaise je vais mettre la faute sur le dos des courges anglaises alors.. :P Merci en tout cas de m'avoir repondu! :)

vanessa

Mc a dit...

Bonjour Anonyme,

en réponse à tes commentaires, j'ai déjà confectionné des gnocchis qui goutaient que la farine. Cela était dû à la trop grande présence d'eau dans ma purée de courge. ainsi il faut ajouter plus et plus de farine pour avoir une consistance intéressante. Pour régler cette situation, si vous êtes en présence d'une courge trop juteuse, je vous recommande d'assécher votre purée, avant de la mélanger à la farine. Il faut l'étendre sur une plaque au four à basse température simplement pour évaporer de l'eau mais sans désécher la purée. Ainsi vous aurez besoin de moins de farine pour obtenir la bonne texture, et la courge reprendra sa place dans les gnocchis.

Bonne confection!