Souper thématique Guy Fieri


Une nouvelle thématique voit le jour grâce à Katia et son idée de célébrer non pas un aliment, un pays ou une couleur, mais bien un chef cuisinier! À l'honneur cette semaine... Guy Fieri!

(My God, j'aurais jamais pensé utiliser la police Bermuda, mais pour une fois, ça "fit" - joke de graphiste...)

Si vous écoutez le Food Network ou si vous consultez leur site web (lien), vous connaissez peut-être déjà Guy Fieri. Moi, je l'ai découvert quand j'ai fais des recherches pour trouver une recette à faire pour aujourd'hui.

Guy Fieri (né le 22 janvier 1968) est un chef "rocker" cuisiner américain, mais aussi un auteur, un restaurateur et une personnalité-télé. Il anime l'émission "Guy's Big Bite" sur Food Network depuis 2006, ce qui a fait sa renommée. Il a aussi depuis développé 2 autres show télévisés, soient "Diners, Drive-Ins and Dives" et "Ultimate Recipe Showdown". Il possède 5 restaurants en Californie, dont "Johnny Garlic's" et "Tex Wasabi's".
Passionné de cuisine, il a participé à l'élaboration d'une loi en Californie déclarant le 2eme samedi de mai de chaque année la journée officielle "Cuisiner avec vos enfants", afin d'éduquer toute la famille à se faire à manger. Il est aussi un grand supporteur des troupes américaines armées à l'étranger et il a visité plusieurs bases de l'armée dans le Golf persique, à Guantanamo Bay et à Hawaii pour encourager les troupes et inspirer les militaires.

La cuisine de Guy Fieri, c'est une cuisine d'homme! Quel bonheur pour M. Bibitte qui avait hâte qu'on mange enfin de la vraie bouffe de gars. Adieu les entrées minuscules à trois brins de légumes, on mange du gros et du gras! Mais attention, ce n'est pas parce que c'est riche et carnivore que ce n'est pas recherché et raffiné.

Les recettes de Guy Fieri font preuve de beaucoup de créativité. Adieu la subtilité car ici, c'est le goût qui prime! Les saveurs sont affirmées, et il y a beaucoup de tex-mex et de piquant. Le barbecue est souvent à l'honneur, tout comme la friture et le gras. Plusieurs classiques américains et mexicains, mais aussi beaucoup de cocktails. Bref, tout pour plaire!

Mais avant de vous présenter les plats que nous avons dévorés, quelques images du plus sociable des chats de Katia, j'ai nommé le "chat roux" (c'est son nom, en tous cas jusqu'à preuve du contraire...)



Pas moyen d'avoir une belle photo, il bougeait tout le temps et avait toujours la langue sortie! En plus des oreilles par en arrière à cause du bruit de l'appareil photo... ça lui donne l'air méchant, alors qu'il est pourtant doux comme un agneau! Regardez-moi cette face de gargouille...



APÉRO PAR MYLÈNE

Gonna Rockie your Sockie




Guy aime les cocktails colorés et bien alcoolisés. Ce n'est pas le choix qui manquait sur le site web de Food Network.

Nous avons commencé avec le "Gonna Rockie your Sockie", un cocktail dont le nom semble rebelle mais dont le contenu, lui, est au contraire, tellement raffiné! Saké infusé à l'hibiscus, liqueur de sureau, lychee... On est loin de la bière tablette qu'on aurait attribué au style de ce chef! Comme quoi faut pas se fier aux apparences.

Ce cocktail est subtilement parfumé, mais un peu amer à mon goût, si bien qu'on pourrait lui ajouter une cuillère de sirop simple sans problème. Autrement, le goût de fleur est très plaisant et la fraise dans le lychee, c'est trop mignon!

Source :
Juste ici!



Goût : délicat et un peu amer
Taux alcool : moyen

Ingrédients :

Sake infusé
  • 375 ml de saké
  • 4 sacs de thé à l'hibiscus (la recette recommande le thé Tazo à l'hibiscus)

Cocktail

  • 12 onces de saké infusé
  • 2 onces de liqueur de sureau (Ricaneux)
  • Sucre granulé (pour le tour du verre)
  • 1 orange
  • 4 lychees
  • 4 petites fraises

Préparation :

Saké infusé

Comme je n'ai point trouvé de thé à l’hibiscus, j'ai mis 2 cuillères de thé vert et presque 1 tasse de fleur de Jamaique séchées (hibiscus), trouvées en vrac chez Sabor Latino, rue Bélanger à Montréal. Laissez infuser quelques heures, puis filtrer.

Cocktail

Déposez un peu de sucre granulé dans une assiette plate.Faites une entaille dans votre orange et passez sur les rebords d'un verre à martini,puis trempez le rebord dans le sucre pour givrer le pourtour du verre. La recette recommandait de la poudre d'hibiscus au lieu du sucre... Bonne chance pour en trouver!

Tailler 4 gros morceaux de zeste d’orange dans l’orange. Passer le saké, la liqueur de sureau et les zestes d’orange au shaker, puis versez dans un verre à martini. Garnir d'un lychee avec une fraise insérée à l’intérieur.

Temps de préparation : 5 minutes
Quantité obtenue : 4 cocktails


American Pie


Pour poursuivre l'apéro, nous avons enchainé avec un cocktail dont le nom nous inspire bien le chef vedette, un American Pie.

Il n'y a pas plus américain que la tarte aux pommmes, c'est connu. Pourtant, on utilise pour ce cocktail un whisky... canadien! C'est vrai que quand on y pense, l'Amérique au sens large englobe aussi le Canada. Pour le goût de tarte aux pommes, il faut ajouter aussi un peu d'Apfelkorn, et du jus de canneberges pour diluer tout cet alcool.

Ce cocktail est plus corsé que le premier, mais il a si bon goût qu'il passe bien. Ou étais-je déjà trop pompette du premier pour bien goûter le deuxième? Qui sait...

Source :
Juste ici!



Goût : fort et fruité
Taux d'alcool : élevé

Ingrédients :
  • 1/2 tasse de whisky canadien
  • 1/2 tasse de Apfelkorn (liqueur de pommes)
  • 1 tasse de jus de canneberges rouge
  • De la glace en masse
  • Tranches de pommes, pour garnir (facultatif)

Préparation :

Passez tous les ingrédients au shaker (je ne sais pas quel Shaker il a ce Guy, mais moi ça débordait!)

Servir dans des verres Old Fashioned, sur glace, avec tranches de pommes.

Temps de préparation : 5 minutes
Quantité obtenue : 4 cocktails


ENTRÉE PAR JASMINE

Trempette à l'oignon français



La première recette de Guy Fieri qui m'a interpellé, c'était celle-ci. Je me suis dis qu'une bonne trempette avec des légumes crus ferait un peu santé et différent des entrées bourratives auxquelles nous sommes habitués lors de nos soupers thématiques. De plus, je n'avais jamais cuisiné les oignons Vidalia ni les échalottes françaises, alors la curieuse en moi a voulu tester.

L'oignon Vidalia est un gros oignon juteux et sucré dont la pelure est jaune pâle. Il est suffisamment doux pour être consommé cru, par exemple dans les salades. Son goût est beaucoup moins piquant que celui des oignons jaunes. Quant aux échalottes françaises, elles poussent en gousses comme l'ail et se présentent sous forme de petits bulbes recouvertes d'une peau foncée. Elles ont un goût similaire à l'oignon, mais en plus doux et en plus sucré elles aussi.

Ces deux légumes sont donc parfaits pour transformer une trempette ordinaire en un délice du tonnerre! Ils donnent un côté sucré-caramélisé à la mixture crémeuse et on ne peut plus s'empêcher d'en manger une fois qu'on a commencé. Ça fait une trempette qui coûte cher (les oignons Vidalia sont rares et assez dispendieux) sans compter qu'elle est très riche (crème sure + mayonnaise = calories!), mais c'est trop bon pour s'en passer...

Source :
Juste ici!



Ingrédients :
  • 2 oignons Vidalia, coupés en anneaux de 1/4 de pouce d'épaisseur (environ 4 tasses)
  • 2 grosses échalottes françaises, coupées en anneaux de 1/8 de pouce (environ 1/2 tasse)
  • 3 gousses d'ail, émincées
  • 2 cuillères à table d'huile de canola
  • 1 cuillère à table de beurre
  • 2 tasses de crème sure
  • 1 tasse de mayonnaise
  • 1 cuillère à thé de sel de celeri
  • 1 cuillère à thé de sauce Worcestershire
  • 1 cuillère à thé de poivre noir fraichement moulu
  • 1 cuillère à thé de sel
  • Craquelins et crudités pour déguster

Préparation :

Chauffer l'huile et le beurre dans un grand poêlon sur feu moyen. Ajouter les oignons Vidalia et faire sauter en remuant de temps à autre pour 20 à 25 minutes. Quand les oignons sont dorés, ajouter les échalottes françaises et cuire encore 10 minutes. Ajouter ensuite l'ail et sauter 2 minutes. Retirer du feu quand tout le mélange est bien caramélisé.

Laisser refroidir quelques minutes, puis pulser les oignons quelques fois au robot pour les réduires en petits morceaux (on peut aussi les hacher à la main). Laisser refroidir à la température de la pièce.

Dans un grand bol, combiner les oignons refroidis avec la crème, la mayonnaise, le sel de céleri, la sauce Worcestershire, le sel et le poivre.

Refrigérer au moins 2 heures, ou toute une nuit. Servir avec des craquelins et des crudités.

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes
Temps de pause : 2 heures
Quantité obtenue : 3 1/2 tasses

Craquelins de polenta épicés



Les crudités pour manger avec de la trempette, c'est l'fun, mais c'est pas "incroyable". Avez-vous déjà vu des invités d'extasier devant le plateau de crudités, vous? C'est pour ça que quand j'ai vu que Guy avait aussi une recette de craquelins, je me suis jetée dessus.

Ces petits triangles contiennent de la polenta, un aliment avec lequel je n'avais pas encore cuisiné. Décidément, c'est le souper des découvertes! Cette semoule jaune originaire d'Italie est souvent servie en galettes ou en bouillie, mais elle se vent aussi dans des sachets en version granuleuse prête-à-utiliser. Dans cette recette, on la mélange à de la farine, des épices et du parmesan et on la découpe en triangles minces avant de la faire cuire au four. Ça donne des craquelins d'une jolie couleur et d'une inqualifiable saveur qui font le même effet qu'un sac de chips... on ne pas pas cesser d'en manger tant qu'il en reste encore!

Et, avis aux allergiques, vous pouvez remplacer la farine tout usage par un mélange sans gluten. Ça n'altère en rien la texture de la pâte, qui s'étalait comme un charme et se découpait tout aussi bien. L'usage d'un matelas de silicone pour abaisser la pâte était conseillé, et j'ai été agréablement surprise de voir comment ça va bien mieux que d'étendre la pâte sur un papier parchemin, en plus de permettre un décollage facile sans besoin de fariner. Pourquoi n'y aie-je pas pensé plus tôt?

Voilà un craquelin qui a du goût et qui n'a rien a envier à ceux du commerce! Bien salé et bien poivré, légèrement piquant, définitivement addictif. À ajouter dans le plateau de grignotines, et vos invités se chargeront du reste...

Source :
Juste ici!



Ingrédients :
  • 1/2 tasse de farine tout usage (ou sans gluten)
  • 1/2 tasse de polenta instantannée
  • 3/4 de cuillère à thé de sel
  • 1/4 de cuillère à thé de poivre noir fraichement moulu
  • 1/8 de cuillère à thé de poivre de cayenne
  • 1/8 de cuillère à thé de sauge moulue
  • 1/3 de tasse de parmesan rapé
  • 1/3 de tasse de crème 15%
  • 2 cuillères à table de beurre non salé, froid
  • 1 à 2 cuillères à table d'eau froide (si nécessaire)
  • Un peu de farine, pour travailler la pâte

Préparation :

Placer la farine, la polenta, le sel, les 2 poivres, la sauge et le parmesan dans le bol du robot culinaire et broyer par pulsations 3 fois durant quelques secondes, jusqu'à homogénéité. Ajouter la crème et le beurre et pulser à nouveau 4 ou 5 fois durant 10 secondes, ou jusqu'à ce qu'une pâte commence à se former. Ajouter un peu d'eau si nécessaire, si la pâte est trop grumeleuse, jusqu'à ce qu'elle se rassemble.

Déposer la pâte sur le plan de travail fariné et pétrir quelques fois pour former une boule. Diviser la boule en 2 plus petites balles et couvrir chacune de pellicule plastique. Laisser reposer 10 minutes à la température de la pièce.
Préchauffer le four à 375F. Recouvrir deux grandes plaques à pâtisserie de papier parchemin ou de matelas de silicone. Réserver.

Sur un matelas de silicone ou un papier parchemin, abaisser une boule de pâte en un rectangle d'environ 6 X 9 pouces et de 1/8 de pouce d'épaisseur. Couper la pâte en languettes de 2 pouces de large dans un sens, puis dans l'autre (pour former des carrés), puis effectuer une coupe diagonale en passant par le centre de chaque carré pour former des triangles.

Décoller ensuite doucement les triangles et les placer sur les plaques préparées en laissant environ 1 pouce d'espace entre chacun.

Répéter les étapes pour la seconde boule de pâte.

Enfourner les craquelins, une plaque à la fois, pour 10 à 12 minutes, en vérifiant souvent. Les craquelins doivent dorer, mais ne doivent pas brunir.

Laisser ensuite refroidir un peu, puis placer sur une grille et laisser refroidir complètement.

On peut conserver les craquelins quelques jours dans un contenant hermétique à la température de la pièce.

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 12 minutes par fournée
Quantité obtenue : 30 craquelins


Salade de pommes de terres grillées au bacon



On s'entendra pour dire que les crudités, les craquelins et la trempette, ça fait plutôt "apéro", et pas vraiment "entrée" en tant que tel. C'est même une "pré-entrée", si je puis dire. C'est pour ça qu'une autre recette s'imposait. Ou n'est-ce qu'une défaite pour cuisiner encore plus de bouffe? Peut-être bien! Après 2 recettes trop bonnes, je me suis dis qu'il fallait en essayer une troisième. Ce Guy Fieri est en voie de devenir ma nouvelle idôle!

Plusieurs recettes d'entrées chaudes étaient disponibles sur le site web de Food Network et me faisaient de l'oeil. Mais je n'avais pas envie de passer mon heure du souper devant les fourneaux, et surtout que cuisiner quand je ne suis pas chez moi "dans mes affaires", je trouve ça un peu compliqué. J'ai donc opté pour une entrée froide qui, à l'image des deux premières recettes, pouvait être préparée d'avance et réfrigérée jusqu'au moment de servir. Et comme c'est l'été, qui dit "été" dit "salade de patates"!

Mais comme j'avais déjà passablement cuisiné pour les deux premières recettes, j'ai demandé à mon homme de la préparer! Oui monsieur, l'homme a cuisiné pour un souper! Lui qui dévore à chaque fois tout ce qu'on lui prépare, il faut bien que parfois il mette la main à la pâte. Bon, il a pas de mérite, c'est tellement facile à préparer... hi hi hi

Cette salade pommes de terre est assez classique, mais le fait qu'on fait dorer les patates dans la graisse de bacon la rend plutôt musclée... Sans compter qu'on y ajoute aussi des morceaux de bacon! C'est bien consistant, faut pas se le cacher, mais nous avons fait une demi-recette pour avoir des plus petits portions, juste pour goûter. Une bien bonne salade au bout du compte, et une belle variante de la façon traditionnelle de la mélanger.

Source :
Juste ici!



Ingrédients (demi-recette) :
  • 1 lb de pommes de terre rouges, avec la peau
  • 1/4 de tasse + 2 cuillères à table de crème sure
  • 1/2 tasse + 2 cuillères à table de mayonnaise
  • 3 cuillères à table de vinaigre blanc
  • 1/2 cuillère à thé de poivre noir fraichement moulu
  • 1/4 cuillère à thé de sel
  • 3 tranches de bacon
  • 2 oignons verts (échalottes), hachées finement

Préparation :

Couper chaque pomme de terre en 3 ou 4 gros morceaux et placer dans une casserole. Couvrir d'eau et amener à ébullition, puis laisser mijoter jusqu'à ce que les pommes de terre soient tout juste transperçables à la fourchette. Égoutter et laisser refroidir jusqu'à ce que les pommes de terre soient tièdes, puis couper en cubes d'environ 3/4 de pouce de côté. Réserver.

Pendant que les pommes de terre refroidissent, frire le bacon dans un poêlon et placer les tranches à refroidir sur du papier absorbant. Conserver le gras dans la poêle.

Chauffer ensuite le gras de bacon conservé et y faire revenir les cubes de pomme de terre jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés. Retirer du feu et laisser refroidir sur du papier absorbant. Hacher ensuite en petits morceaux.

Combiner ensemble la crème sure, la mayonnaise, le vinaigre de vin blanc, le sel et le poivre dans un grand bol. Ajouter le bacon haché et les oignons verts. Ajouter les pommes de terre et mélanger, puis ajuster l'assaisonnement au goût.

Réfrigérer la salade au moins 2 heures avant de servir bien frais.

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Temps de pause : 2 heures
Quantité obtenue : 8 petites portions


PLAT PRINCIPAL PAR KATIA

Poulet sur cannette de bière



Pour le plat principal, Katia a opté pour une recette de plus en plus populaire chez les adeptes de barbecue et de cuisine d'été : le poulet sur cannette de bière! Aussi amusant à préparer qu'à regarder (avouez que le volatile est assez amusant, assis sur sa conserve...), le montage n'est pas trop compliqué, si ce n'est qu'il faut faire attention pour que tout reste bien en équilibre au moment d'enfourner.



La recette de Guy est assez différente de celles que l'on voit habituellement, car on doit frotter un mélange d'épices à l'intérieur et à l'extérieur du poulet et le recouvrir de bacon avant de le mettre au four. Pas étonnant de sa part, l'ajout de bacon... Avec la bière en plus, ça fait un vrai repas de gars, je vous jure!

Le résultat est un excellent poulet, juste un peu assaisonné et délicieusement tendre. La viande est juteuse grâce à la bière qui garde le volatile bien hydraté tout au long de la cuisson, sans arrière-goût de houblon. Eh oui, ça ne goûte même pas la bière! Ça fait juste un très, très bon poulet.



La recette juste ici, chez Katia.


Purée de chou-fleur rôti



Pour accompagner le poulet, un à-côté crémeux et plein de goût, bien meilleur que des patates pilées même s'il en a l'apparence : du chou-fleur en purée! Une autre recette pas compliqué et bien savoureuse, comme on les aime.

J'ai bien aimée cet accompagnement, même s'il avait l'air d'une petite flaque dans l'assiette... hi hi hi. Le goût était super bon, c'est une recette à refaire. Ça doit être le fait qu'on fait rôtir le chou-fleur avant, mais vraiment ça donne un petit quelque chose de caramélisé à la recette.




La recette juste ici, chez Katia.


Et puis, comme il fallait faire descendre tout ça, nous sommes allés prendre une marche dans la pitoresque ville de Saint-Jacques, et plus précisément, dans son minuscule cimetière. Katia en a profité pour trouver la géocache qu'il manquait à son palmarès, et M. Bibitte a fait de la photographie.
Quelques-unes de ses photos :








DESSERT PAR MYLÈNE

Quesadillas au chocolat



Après notre balade au cimetière, nous sommes revenus pour manger notre dessert. Nous n'avions qu'une petite faim, alors ce dessert choisi par Mylène est bien tombé!

Comme plusieurs des recettes de Guy, celle-ci est totalement Tex-Mex avec ses tortillas de maïs et sa poudre de chili. On ne s'attendrait pas à manger cela pour le dessert? C'est que vous n'avez pas goûté à ce délice. Entre 2 tortillas chaudes grillées dans la poêle se mélangent chocolat noir et blanc assaisonnés de cannelle, de poivre et de poudre de chili chipotle. Ça fond dans la bouche, etpuis la chaleur des épices vous réchauffe la langue. Complétez d'une bouchée de crème glacée et vous êtes au paradis! Un contraste gourmand irrésistible!

Comme nous avions oublié la crème glacée à la vanille à la maison (elle n'aurait pas survécu au trajet en voiture de toute façon...), nous avons utilisé la crème glacée au thé vert de Katia. C'était quand même très bon, mais je conseille la vanille pour un meilleur accord des saveurs. Le chocolat épicé, c'est trop bon!

Source :
Juste ici!



Ingrédients :

Poudre chili cacao
  • 2 cuillères à thé de cacao en poudre (non sucré)
  • 1/2 cuillère à thé poudre de chili chipotle
  • 1/4 de cuillère à thé de cannelle moulue
  • 1/4 de cuillère à thé de poivre de cayenne
  • 1 pincée de sel
  • (J'ai bien sûr ajouté une pincée de sucre et peu de clou de girofle moulu)

Quesadillas

  • 8 tortillas de mais
  • 2 cuillères à table de beurre, à la température de la pièce
  • 4 onces (120 grammes) de chocolat blanc, en petits morceaux ou pépites
  • 4 onces (120 grammes) de chocolat noir, en petits morceaux ou pépites
  • 3 cuillères à thé de poudre chili cacao
  • 4 boules de crème glacée à la vanille, pour servir

Préparation :

Poudre chili cacao

Combiner tous les ingrédients ensemble.

Quesadillas

Chauffez une grande poêle medium-fort. Beurrez un côté de chacune des tortillas avec du beurre.

Déposez une tortilla, côté beurré, dans la poêle. Y déposer du chocolat blanc et noir, puis saupoudrez d’une cuillère de poudre de cacao chili. Recouvrir d'une autre tortilla, côté beurré vers le haut.

Cuire les tortillas jusqu'à ce que le chocolat commence à fondre, environ 3 à 4 minutes, et que la tortilla soit légèrement dorée et croustillante. Retournez délicatement les tortillas et cuire de l'autre côté, environ 3 à 4 minutes.
Retirez du feu et déposez sur une planche à découper. Laissez refroidir entre 3 et 4 minutes, puis découpez en 4 quartiers triangulaires.

Pour servir, déposez une boule de crème glacée dans une assiette. Ajoutez les triangles de quesadillas, et si vous êtes malade comme Guy, versez un filet de sauce au chocolat noir.

Saupoudrez du reste de la poudre chili cacao, et servir immédiatement.

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Quantité obtenue : 4 portions



Et c'est tout!


Rendez-vous fin juillet pour un repas thématique à saveur matinale... le brunch!

Ok, je sais, j'ai choisis un thème bizarre, mais pensez-y un peu... les possibilités sont infinies! Crêpes, omelettes, pain doré, viennoiseries, charcuteries, quiches... Je sens qu'on va se régaler!

7 commentaires:

Kim a dit...

Wow! Quel repas (et belles photos)! Ça fait évidemment Guy Fieri et c'est tant mieux parce que celui-là, il cuisine des trucs sympathiques!

Katia a dit...

Hahaha moi je l'aime ta joke de graphiste, mais c'est vrai que ça fitte bien !

Tout était trop bon, ya rien à dire :)

Mylene Bruneau a dit...

Il ferait un digne membre de la famille Bruneau, ce Guy! Apres ce souper a thème, la fête des pères et la soirée Tostitos, je rend les armes...

Caroline a dit...

Beau repas!! Les drinks ont l'Air savoureux!!J'ai bien hâte de voir le menu du brunch à la fin de juillet!!! Mmmmmmmm...le brunch...quoi de meilleur...Moi j'adopte déjà votre menu!!

Karine a dit...

Que de tentations! Je crois que je vais « feuilleter » les recettes de Fieri. C'est toujours un plaisir de lire tes articles. Vivement le prochain souper thématique!

Caroline a dit...

Ouf!! Décadent! À la hauteur de Guy Fieri! Je ne pas m'empêcher de regarder cette fameuse émission sur les fast-food américains :)

l'Amoureuse des desserts a dit...

C'est intéressant votre idée de thématique!
Bravo....