samedi 12 avril 2014

Brownies au chèvre et aux bleuets



Une recette qui aurait été délicieuse si je ne l'avais pas ratée. Eh oui, je ne suis pas infaillible (en doutiez-vous? :p) et il m'arrive de rater des recettes. Le goût est très bon, sans aucun doute. Mais la texture aurait pu être mieux, et le goût de bleuets ne ressort pas vraiment. C'est bien, et c'est une exploration que je voulais faire depuis lontemps de combiner chèvre et chocolat, mais ça demandera d'autres essais (Lucky you, d'autres recettes à venir pour vous rincer l'oeil!) 




Ma première erreur fut d'oublier mon brownies dans le four pendant 10 minutes de trop. Pour un dessert comme celui-ci, ça fait toute la différente entre fondant et sec. J'aime mes brownies comme j'aime mon fudge : Fondant, décadent, moelleux, comme du velours dans la bouche. Si vous respectez le 30 minutes d'enfournage sans aller batifoler partout comme je l'ai fais, vous obtiendrez certainement des brownies fondants. 


Et ma deuxième erreur fut de choisir une confiture de bleuets légère. Légère en sucre, mais légère en goût! Une fois combinée au chèvre et passée au four, il ne restait plus grand chose du goût de la confiture. De plus, une confiture de framboise ou de fraise aurait certainement eu davantage de goût. Morale de l'histoire : Choisir une confiture intense et concentrée en fruits la prochaine fois, ou alors utiliser de la purée de fruits légèrement sucrée.




Bref, ça se laissait manger, mais ce n'était pas optimal. Si vous essayez la recette et la réussissez mieux que moi, donnez-moi en des nouvelles! : )


Ingrédients :

Brownies
  • 2/3 de tasse de cacao en poudre non sucré
  • 1 1/3 tasses de sucre
  • 1/2 tasse de sucre en poudre 
  • 1 cuillère à thé de sel
  • 1 tasse de farine
  • 3 oeufs
  • 1/2 tasse d'huile de canola
  • 2 cuillères à table d'eau
  • 1 tasse de morceaux de chocolat mi-amer
Garniture au chèvre et aux bleuets
  • 200 grammes de fromage de chèvre, émietté grossièrement 
  • 2/3 de tasse de confiture de bleuets 
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à table de farine



Préparation :

Préchauffer le four à 350F. Recouvrir un moule carré de 8 pouces de côté de papier parchemin. Beurrer légèrement le papier parchemin. Réserver.

Brownies

Dans un grand bol, mélanger ensemble le cacao, le sucre, le sucre en poudre, le sel et la farine. Réserver.

Dans un autre bol, mélanger ensemble les oeufs, l'huile et l'eau au fouet.

Ajouter les ingrédients secs et les morceaux de chocolat aux ingrédients humides et mélanger à la cuillère de bois, juste assez pour bien combiner les ingrédients, sans plus.





Garniture au chèvre et aux bleuets

Mélanger ensemble le fromage de chèvre, la confiture de bleuets, l'oeuf et la farine ensemble au fouet, jusqu'à obtention d'une pâte homogène (on peut aussi utiliser un batteur électrique).


Étendre un peu plus de la moitié de la pâte à brownies au fond du moule préparé. Étendre la garniture au chèvre par-dessus, puis recouvrir du reste de la pâte chocolatée en laissant tomber des cuillères de pâte, ça et là, sur la garniture au chèvre. À l'aide d'un coûteau, créer des marbrures sur le dessus des brownies en mélangent, très légèrement, les deux pâtes par endroit.


Enfourner pour environ 30 minutes, ou jusqu'à ce que le brownies soit légèrement pris, et encore un peu humides au milieu.


Retirer du feu et laisser refroidir à température ambiante sur une grille. Couper en carrés et déguster!





Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes
Temps de pause : 2 heures
Quantité obtenue : 16 gros carrés


jeudi 10 avril 2014

Sorbet au citron



Pour mon anniversaire (je suis vieille, merci, bonsoir...), j'ai reçu une sorbetière. Depuis le temps que cet appareil m'intriguais, voilà l'occasion rêvée de tester mille et un délices glacés de mon cru! Je m'étais juré que ma première recette serait un sorbet au citron, et je me suis empressée d'en préparer un aussitôt le livre d'instructions lu en diagonal (c'est moi ça...) parce que trop énervée d'utiliser le dit objet au plus vite.




Il y a tellement de façon de préparer un sorbet que quand on est une néophyte comme moi, c'est pas évident de s'y retrouver. Les recettes pululent sur Internet, certaines d'ailleurs très imaginatives! Certains mettent des blancs d'oeufs, d'autres pas. J'ai vu des recettes de sorbet au citron qui contenaient jusqu'à 12 ingrédients!!! Sauf que tsé, si je préfère le faire maison et ne pas l'acheter du commerce, c'est parce que je ne veux rien d'autre dans mon sorbet que les ingrédients de base qui sont supposés le composer. Donc, j'ai opté pour le risque et j'ai patenté un petit quelque chose de tout simple, mais vachement efficace.



 
Ce sorbet à base de jus de citron, de zeste de citron, de sucre et d'eau est un véritable hommage à l'agrume jaune. Plus acidulé que ça, y'a pas! Et c'est ce qui m'a plu dès la première bouchée. Cette saveur... si intense! De quoi vous faire rentrer les joues par en dedans, mais tellement, tellement bon! Maintenant je comprends à quoi doivent servir les blancs d'oeufs dans une telle recette : À adoucir l'expérience! Mais c'est exactement ce que j'espérais : une recette qui me fasse aimer les sorbets.




Pour ma prochaine recette, je pense déjà essayer un yogourt glacé. Quelque chose de bizarre, du genre framboise et basilic. Ou alors une crème glacée aux biscuits écrapoutis? Quelque chose de vraiment gourmand... L'été s'en vient, et je sens que je vais m'amuser avec ça!!! : )




Ingrédients :
  • 1 tasse d'eau 
  • 1 tasse de sucre 
  • 1 1/2 tasses de jus de citron fraichement pressé (environ 5 gros citrons)
  • Le zeste de 2 citrons, râpé finement



Préparation :

Combiner le sucre et l'eau dans une petite casserole et porter à ébullition sur feu moyen-vif. Laisser bouillir environ 2 minutes, en remuant pour bien dissoudre le sucre. Quand celui est bien fondu et le sirop simple est obtenu, retirer du feu.

Transférer le sirop dans un bol et laisser refroidir 15 minutes. Ajouter le jus et le zeste de citron et mélanger. Réfrigérer pendant environ 2 heures, ou jusqu'à ce que le mélange soit froid.

Turbiner en sorbetière durant environ 20 minutes, ou jusqu'à obtention de la consistance souhaitée.

Déguster! Conserver au congélateur.




Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : 5 minutes sur la cuisinière
Temps de pause : 2 heures + 20 minutes en sorbetière
Quantité obtenue : 3-4 portions


lundi 31 mars 2014

Gâteau aux carottes



Une délicieuse recette qui n'est pas de moi, mais que je partage tellement elle est bonne. C'est définitivement un excellent gâteau aux carottes, peut-être même le meilleur que j'aie fais. Il est dense mais extra moelleux, très goûteux, rempli de textures croquantes et fondantes. La recette originale (qui fait d'ailleurs 2 gâteaux de 8 pouces) incluait des raisins secs, que j'ai remplacé sans hésitation par des ananas parce que je trouve qu'un gâteau aux carottes sans morceaux d'ananas, ça manque de quelque chose!

Le glaçage est un classique mélange de beurre, de fromage à la crème et de sucre en poudre. On dira ce qu'on voudra, mais les glaçages les plus faciles sont souvent les meilleurs. Et pour un gâteau aux carottes, c'est la meilleure option! On ne voudrait pas nuire au goût du gâteau avec un glaçage trop lourd, et le fromage à la crème se marie tellement bien avec le goût des carottes que je ne voudrais le changer pour rien au monde.





La recette ci-bas vous donnera suffisamment de glaçage pour empiler vos deux gâteaux un sur l'autre et faire un superbe 2 étages! Chose que je n'ai pas faite, car j'ai préféré garder un gâteau sans glaçage (c'est plus santé pour les collations...), et mettre une double portion de glace sur l'autre! (c'est plus cochon pour les gourmands...)

Aussi, fait important : Il ne faut pas beurrer les moules! Moi qui ai l'habitude de prendre toutes les précautions possibles pour que mes gâteaux ne collent pas aux moules, j'ai hésité à suivre le conseil, mais j'ai bien fait. Si on beurre les moules, le gâteau perd de son volume en refroidissant et se déforme en se décollant du moule.

Source : Adaptation de cette recette de Ricardo.





Ingrédients :

Gâteau

  • 560 ml (2 1/4 tasses) de farine tout usage non blanchie
  • 7,5 ml (1 1/2 cuillères à thé) de poudre à pâte 
  • 2,5 ml (1/2 cuillère à thé) de bicarbonate de soude
  • 5 ml (1 cuillère à thé) de cannelle moulue
  • 2,5 ml (1/2 cuillère à thé) de muscade moulue
  • 1 ml (1/4 cuillère à thé) de sel
  • 4 œufs, séparés
  • 430 ml (1 3/4 tasse) de cassonade
  • 180 ml (3/4 tasse) d’huile de canola
  • 125 ml (1/2 tasse) de jus d’orange
  • 1 litre (4 tasses) de carottes pelées et râpées
  • 250 ml (1 tasse) de noix de Grenoble, hachées grossièrement
  • 250 ml (1 tasse) de morceaux d'ananas, bien égouttés
Glaçage
  • 1 paquet de 250 grammes de fromage à la crème, ramolli 
  • 30 ml (2 cuillères à table) de beurre non salé, ramolli
  • 750 ml (3 tasses) de sucre à glacer



Préparation :

Gâteau

 Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Tapisser de papier parchemin le fond de deux moules à charnière de 20 cm (8 po) de diamètre. Ne pas beurrer les moules.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate, les épices et le sel. Réserver. 

Dans un autre bol, fouetter les blancs d’œufs au batteur électrique jusqu’à ce qu’ils soient mousseux. Ajouter 250 ml (1 tasse) de cassonade graduellement et fouetter jusqu’à ce que la meringue forme des pics fermes (ça prendra un moment...). Réserver.




Dans un autre bol, mélanger les jaunes d’œufs, l’huile, le jus d’orange et le reste de la cassonade (180 ml /3/4 tasse) à l’aide d’un fouet. Incorporer délicatement les ingrédients secs. À l’aide d’une spatule, incorporer la meringue en pliant délicatement puis les carottes, les noix et les morceaux d'ananas. 

Répartir la pâte dans les moules. Cuire au four environ 45-50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre des gâteaux en ressorte propre et que le dessus soit légèrement doré.

Laisser refroidir dans les moules sur une grille. Passer la lame d’un couteau tout autour des gâteaux puis démouler.





 

Glaçage
 
Dans un bol, crémer le fromage et le beurre au batteur électrique. À basse vitesse, incorporer graduellement le sucre à glacer jusqu’à ce que le glaçage soit lisse et crémeux.


Répartir le glaçage sur le dessus des gâteaux. Vous pouvez également empiler les deux gâteaux pour former un dessert 2 étages : )




Temps de préparation : 25 minutes

Temps de cuisson : 45-50 minutes
Temps de pause : 3 heures de refroidissement
Quantité obtenue : 12 à 16 portions


mercredi 26 mars 2014

Gâteau à la crème sure, sauce butterscotch



Cette recette va devenir un classique, je le sens!

Fait sur l'impulsion du moment pour passer un pot de crème sure à peine périmé, ce gâteau blanc tout simple possède une texture sans pareil. C'est moelleux et goûteux, quelque part entre un gâteau des anges et un gâteau blanc - pourvu qu'on ne le cuise pas trop. La saveur de la crème sure est subtile, on peut donc mettre n'importe quel essence ou extrait pour aromatiser le gâteau. Je suis demeurée classique avec la vanille, car j'avais déjà comme plan diabolique de faire une sauce butterscotch avec ça!





Sauce parfaite pour accompagner un gâteau ou une crème glacée, ce coulis est très facile à préparer et impossible à rater. Vous adorerez sa saveur! Si vous n'avez pas de Scotch, vous pouvez utiliser du rhum brun dont le goût parfumera tout aussi bien la sauce. Il n'y aurait pas d'accompagnement plus parfait pour ce gâteau, sinon peut-être un coulis de framboise? Oui, peut-être... la prochaine fois!

Ah, et aussi... vous voudrez peut-être faire une double recette pour la sauce. Je dis ça comme ça : )




Préparation :

Gâteau à la crème sure

  • 1/2 tasse de beurre, à température ambiante 
  • 1 tasse de sucre blanc
  • 2 gros oeufs
  • 1 tasse de crème sure
  • 2 cuillères à thé d'extrait de vanille pure
  • 2 tasses de farine tout usage, tamisée
  • 1 cuillère à thé de bicarbonate de soude
  • 1 1/2 cuillères à thé de poudre à pâte



Sauce butterscotch
  • 1/4 de tasse de beurre 
  • 1/2 tasse de cassonade blonde, bien tassée
  • 1/2 tasse de crème 35%
  • 1 pincée de sel 
  • 1 à 2 cuillères à table de Scotch



Préparation :

Gâteau à la crème sure

Préchauffer le four à 350°F. Beurrer un moule à gâteau charnière à fond amovible de 8-9 pouces de côté. Réserver.

Dans un grand bol, battre le beurre en crème au batteur électrique avec le sucre, la crème sure, la vanille et les oeufs.

Dans un autre bol, mélanger ensemble la farine, le bicarbonate de soude et la poudre à pâte. Ajouter doucement ces ingrédients aux ingrédients humides et battre encore 30 secondes, ou jusqu'à homogénéité.

Verser dans le moule préparé et cuire environ 45 minutes, ou jusqu'à ce que le gâteau commence à se détacher des parois et que le dessus soit sec.

Laisser refroidir 15 minutes, puis démouler.





Sauce butterscotch

Déposer le beurre dans une petite casserole et chauffer sur feu doux pour faire fondre. Ajouter la cassonade, la crème et le sel. Ensuite, 2 choix :

Pour un goût sans alcool :

Ajouter le Scotch tout de suite, puis monter le feu à moyen-vif et amener à ébullition. Laisser bouillir la sauce 4 minutes, puis retirer du feu. Laisser tiédir, et servir avec le gâteau.

Pour un goût plus alcoolisé :

Monter le feu à moyen-vif et amener à ébullition. Laisser bouillir la sauce 5 minutes, puis retirer du feu. Ajouter le Scotch et mélanger. Laisser tiédir, et servir avec le gâteau.





Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes au four et 5 minutes sur la cuisinière
Quantité obtenue : 10 portions



mercredi 19 mars 2014

Crumble poire et praliné noisette



Le frigo est vide, l'armoire aussi... et même si c'est la 5eme fois que j'ouvre la porte du garde-manger, je sais que rien de nouveau n'y sera apparu la 6eme fois... mais j'ai une rage de cuisine pas possible! Il faut que je cuisine quelque chose... n'importe quoi! Alors je vois 2 poires qui poireautent sur le comptoir, qui ne demandent qu'à être mangées, et je pense à ma réserve de praliné que j'ai congelée pour ne pas toute la manger. Ça m'a semblé une bonne idée sur le coup, et je ne me suis pas trompée! Quel bon petit dessert réconfortant, simple, chaud, croustillant et moelleux en même temps.




Pour réussir ce chef-d’œuvre de saveur et de gourmandise, il vous faudra d'abord réussir la recette - un peu plus difficile - de la délicieuse pâte de praliné aux noisettes. Ça se fait bien, tant que vous suivez les étapes tel que décrit ici sur le site de Katia. À la fin, on prélève 1/3 de tasse de poudre qu'on conserve pour le crumble, et on continuer de broyer le reste jusqu'à obtention d'une pâte épaisse semblable à du beurre d'arachide naturel.

D'ailleurs, bonne chance pour ne pas manger toute cette sublime pâte pralinée à la cuillère... c'est tellement bon!





Ingrédients :

Crumble
  • 1/2 tasse de farine 
  • 1/3 de tasse de poudre de praliné noisette
  • 1/3 de tasse de beurre bien froid, en petits cubes
Garniture
  • 2 grosses poires, pelées et coupées en cubes 
  • 1/3 à 1/2 tasse de pâte de praliné noisette (selon votre niveau de gourmandise...)



Préparation :


Préchauffer le four à 450F. Placer 4 petits ramequins dans une plaque à pâtisserie. Réserver.

Dans un grand bol, mélanger la farine et la poudre de pralin. Ajouter le beurre en petits cubes et manipuler du bout des doigts en pressant contre le mélange de farine, afin d'obtenir une chapelure grossière et collante (texture de sable à gros grain). Réserver.

Dans un bol, mélanger les cubes de poires et la pâte de pralin à la cuillère durant 2 minutes, ou jusqu'à ce que les fruits aient produit un peu de jus, fait fondre la pâte de pralin et que les cubes de poires soient bien enrobés de pâte sucrée. Répartir au fond des 4 ramequins.




 

Recouvrir de la garniture crumble, en prenant soin faire des paquets avec le mélange pour créer une texture inégale et des zones plus croustillantes.

Cuire 15 minutes, jusqu'à ce que le crumble soit foncé et croustillant.

Laisser refroidir un peu avant de déguster. Délicieux seul, ou avec de la crème glacée à la vanille.





Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 15 minutes
Quantité obtenue : 4 portions


jeudi 13 mars 2014

Carrés de rêve à la noix de coco



Voici une vieille recette très "politiquement incorrecte" dont j'ai déjà fais plusieurs variantes mais que j'oubliais toujours de publier. Ce qui lui vaut sa mauvaise réputation, c'est l'utilisation de lait concentré sucré dans sa préparation. Pourtant, lorsqu'une recette en demande, je n'hésite pas à cuisiner avec cet ingrédient. Si je peux le remplacer, tant mieux, mais très souvent, que ce soit dans les fudges, les bonbons ou les carrés fondants, impossible de substituer l'ingrédient sans altérer la consistance du dessert au final.

Et donc, j'en suis venue à accepter l'existence du lait condensé sucré comme un mal nécessaire... mais un si délicieux mal... le genre qu'on s'offrirait à tous les jours, quoi... :p



  
Ces carrés très simples à réaliser possèdent une base en biscuit graham, un milieu dense "style gâteau" à la noix de coco, et une garniture croquante au chocolat et aux noix. À croire qu'on mange une barre de chocolat sous forme de carré! C'est décadent à fond, mais c'est loin d'être raffiné, vous vous en doutez. Mais quand l'envie de sucrée vous prend, c'est tout simplement gourmand, et pleinement satisfaisant.

Une "cochonnerie" à s'offrir, pour se faire plaisir!




Ingrédients :

Fond
  •  1 1/2 tasses de miettes de biscuits graham
  • 1/4 de tasse de beurre, fondu
Garniture
  • 1 1/2 tasses de noix de coco non sucrée, en flocons
  • 1 boite de lait condensé sucré (environ 300 ml)
  • 250 grammes de chocolat mi-amer, haché grossièrement
  • 1 tasse de pacanes (on pourrait aussi utiliser des noix de grenoble)


Préparation :

Préchauffer le four à 350F.

Chemiser un moule carré de 9 pouces de côté de papier d'aluminium ou de papier parchemin, en laissant dépasser des rebords de chaque côté (pour faciliter le démoulage). Réserver.

Dans un bol, mélanger les miettes de biscuits et le beurre fondu à la fourchette jusqu'à ce que le mélange ressemble à du sable mouillé. Étendre au fond du moule préparé en pressant avec les doigts.




Saupoudrer la noix de coco sur toute la surface de la croûte. Recouvrir des morceaux de chocolat et des noix, en alternance, sur toute la surface. Verser le lait condensé sucré sur le chocolat et les noix, sur toute la surface.

Enfourner de 25 à 30 minutes, ou jusqu'à ce que le mélange soit légèrement doré et figé en apparence. Retirer du four, puis laisser refroidir complètement dans le moule.

Une fois refroidi, enlever le mélange du moule en tirant sur les rebords de papier, puis découper en carrés avec un couteau bien aiguisé.

Déguster!




Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 25-30 minutes
Temps de pause : Quelques heures
Quantité obtenue : 25 morceaux


dimanche 9 mars 2014

Tarte géante aux baies



Fatigué de l'hiver? Moi aussi! Timing parfait pour préparer ce gigantesque amas de fruits sous une pâte délicieusement sucrée. Cette tarte, malgré sa dimension, n'a pas duré longtemps! Je pense qu'on avait tous besoin de notre dose de soleil ici : )

Pour faire ce monstre de gourmandise, j'ai utilisé ma grosse assiette à tarte de 12 ou 14 pouces (je ne le sais plus trop... en tous cas, c'est gros!). Si vous voulez réaliser une tarte de dimension régulière, il vous suffit de réduire de moitié les quantités de tous les ingrédients. Mais c'est bien plus impressionnant en format géant!




J'ai utilisé pour cette tarte ma MEILLEURE recette de pâte. Je la fais rarement parce 1. Ça prend tellement de beurre que c'en est indécent. 2. Ça prend tout de même un certain temps. Mais néanmoins... non, rien de rien... non, vous ne regretterez rien, quand vous goûterez votre première bouchée. Cette pâte brisée possède un feuilleté sans pareil, et un goût de beurre digne des meilleurs sablés que vous ayez goûtés. On la saupoudre aussi de sucre avant la cuisson pour créer un beau croquant sur le dessus, comme si ce n'était pas déjà tellement bon.

Et à l'intérieur, vous trouverez un généreux 8 tasses de fruits frais sucrés uniquement à la confiture. C'était un essai, et je dois dire que je suis fort satisfaite du résultat. Avec des mûres et des fraises fraiches, sucrées à la confiture de bleuets et de framboises, on obtient un mélange parfait de ces 4 baies dans une garniture fondante dont la tenue est assurée par un peu de fécule de maïs. Pour la confiture, je vous suggère d'utiliser une confiture qui soit sucrée modérément. Rien de léger, sinon votre tarte sera un peu sûre, et rien de trop "bas-de-gamme" où le goût du sucre prend le dessus sur la saveuir des fruits. 

Ainsi, votre tarte sera perfection, rien de moins! : )




Ingrédients :

Pâte à tarte (pour 2 croûtes)

  • 3 tasses de farine tout usage 
  • 1/4 de tasse de sucre
  • 1 1/2 cuillères à thé de sel
  • 275 grammes de beurre non salé très froid, coupé en cubes
  • 1/2 tasse de graisse végétale bien froide (même surgelée), coupée en morceaux
  • 1/2 tasse d'eau glacée (plus ou moins)
Garniture
  • 3 tasses de mûres 
  • 5 tasses de fraises, coupées en morceaux
  • 1/2 tasse de fécule de maïs
  • 3/4 de tasse de confiture de bleuets
  • 3/4 de tasse de confiture de framboises
  • 2 cuillères à table de lait 
  • 3 cuillères à table de sucre



Préparation :

Pâte à tarte
Placer la farine, le sucre et le sel dans un robot culinaire et mélanger par pulsations quelques fois pour combiner.

Ajouter le beurre et la graisse végétale et mélanger par pulsations jusqu'à ce que les morceaux de beurre ne soient plus visible et la pâte commence à ressemble à un gros sable épais. Ajouter ensuite l'eau, un peu à la fois, en mélangeant entre chaque addition, jusqu'à obtention d'une pâte collante qui se combine en boule. Il peut être nécessaire d'ajouter un peu plus d'eau ou, au contraire, d'en mettre moins. La pâte est prête quand elle colle ensemble lorsqu'on la pince.

Verser la pâte sur la surface de travail et réunir en une grosse boule homogène. Séparer en deux boules égales et aplatir les boules en forme de disque. Envelopper les disques de pellicule plastique et réfrigérer au moins une heure avant d'abaisser, ou davantage.







Après le temps de pause, beurrer une très grande assiette à tarte profonde de 12-14 pouces de diamètre.

Abaisser le premier disque de pâte sur une feuille de papier parchemin ou un plan de travail fariné. Déposer dans l'assiette beurrée en laissant dépasser tout autour de la tarte environ 1/2 pouce de pâte. Abaisser la seconde abaisse de pâte et déposer sur une plaque à pâtisserie ou un tapis de silicone.

Couvrir les deux pâtes (la croûte dans l'assiette et l'abaisse pour le dessus) de pellicule plastique et réfrigérer pour environ 1 heure (on peut aussi réfrigérer toute une nuit).





Garniture

Après le temps de pause de la pâte, préparer la garniture.

Mettre tous les mûres et les fraises dans un grand bol. Ajouter la confiture de bleuets, la confiture de framboise et la fécule de maïs et mélanger à la cuillère de bois jusqu'à ce que les fruits soient bien enrobés et que la fécule de maïs se soit fondue dans la confiture.

Préchauffer le four à 425F.

Retirer la pâte à tarte du réfrigérateur. Placer l'assiette à tarte sur une grande plaque à pâtisserie (pour prévenir les débordements).

Verser la garniture dans la pâte. Appuyer sur les fruits pour les compacter et les écraser un peu, mais conserver l'effet "monticule" (ça s'applatira à la cuisson).

Mouiller doucement le pourtour extérieur de la croûte à tarte puis déposer doucement par dessus les fruits la deuxième abaisse de pâte. Replier délicatement le pourtour de 1/2 pouce de pâte de la croûte du dessous par dessus la croûte du dessus et presser pour faire adhérer.





À l'aide d'un couteau aiguisé, percer quelques trous dans la croûte du dessus pour laisser passer la vapeur, ou faire un motif carrelé.

Verser un peu de lait ou de crème dans un bol et en badigeonner la tarte. Saupoudrer ensuite généreusement de sucre.

Enfourner la tarte pour 15 minutes. Baisser ensuite la chaleur du feu à 350F et cuire la tarte pour encore 50-60 minutes, en vérifiant souvent que la croûte ne dore pas trop vite. Le cas échéant, couvrir lâchement la tarte d'un papier d'aluminium. La tarte est prête quand la croûte est bien dorée et que la garniture bouillonne en dessous.

Laisser refroidir sur une grille jusqu'à température tiède, puis déguster.
 

 


Temps de préparation : 20 minutes
Temps de pause : 2 heures
Temps de cuisson : 65-75 minutes
Quantité obtenue : 16 portions


lundi 3 mars 2014

Biscuits canneberges choco-noix



Voici la dernière recette que j'ai fais avec mon immense sac de canneberges acheté pendant les fêtes. Je vous ai étiré ça sur plusieurs mois pour vous garder en appétit! Je termine donc avec une recette de biscuits réconfortants parfaits pour les temps froids qui nous accablent. Chargés de texture et de saveurs, ils sont un mélange parfait de sucré, surette, croquant, fondant et moelleux.




Et c'est officiellement LA recette de biscuits la plus simple à préparer. Rien de plus facile que "Mélangez ensemble tous les ingrédients dans un bol, puis déposez sur les plaques et enfourner". Ces biscuits on une belle texture mi-gâteau, mi-galette à l'avoine, et vous adorerez le mélange noix de grenoble, chocolat noir et canneberges. C'est franchement parfait comme goût!

Et je dédie cette recette à celle qui me l'a fait découvrir il y a de cela plusieurs Noël, ma tante Claude! À chaque fois que je fais ces biscuits, je pense à toi : )




 Ingrédients :
  • 1/2 tasse de beurre, à température ambiante
  • 2 oeufs
  • 1 cuillère à thé d'extrait de vanille pure
  • 3/4 de tasse de sucre
  • 1 tasse de farine
  • 1 cuillère à thé de poudre à pâte
  • 1 tasse de flocons d'avoine à cuisson rapide (gruau)
  • 1 1/2 tasses de canneberges fraiches entières (pas trop grosses, sinon on les coupe en deux)
  • 1 tasse de noix de grenoble
  • 1 tasse de morceaux de chocolat mi-amer



Préparation :

Préchauffer le four à 375F. Recouvrir 2 plaque à biscuits de papier parchemin ou de matelas de silicone. Réserver.


Mélanger tous les ingrédients dans l'ordre dans un grand bol à la cuillère de bois. Déposer à la cuillère sur les plaques préparées en faisant des formes rondes et légèrement bombées avec la pâte (les biscuits s'étendront en cuisant).




Enfourner les biscuits une plaque à la fois pour environ 15 minutes, ou jusqu'à ce que les biscuits commencent à dorer. Laisser reposer les biscuits 5 minutes avant de déposer sur une grille pour laisser refroidir complètement.

Conserver dans un contenant hermétique à température ambiance.





Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Quantité obtenue : 36 biscuits