lundi 22 juin 2015

Brigadeiros au café



Le Brigadeiro est une friandise brésilienne classique. Elle fut inventée dans les années 40, et sa recette n'a pas vraiment changé depuis : lait condensé (sucré), cacao en poudre, beurre, et vermicelles de chocolat pour décorer, si désiré. C'est un dessert icônique du Brésil, apprécié parce que ses ingrédients bon marché en fond une gourmandise démocratique et accessible à tous.




Le brigadeiro est l'une des premières recettes de bonbons que j'ai préparé moi-même. La raison est simple : C'est trop facile! Le seul effort que vous fournirez viendra de votre bras qui doit remuer énergiquement la préparation durant tout le temps de cuisson. Le mélange, d'abord liquide, épaissis en cuisant, puis en refroidissant, pour créer une sorte de toffee dense et goûteux. Le goût est sucré, mais ça se dévore bien. Je ne suis pas trop amateure de petits vermicelles au chocolat commerciaux (je trouve que ça goûte bizarre...), alors je n'en mets pas, mais vous retrouverez généralement les brigadeiros entourés de ces petits bonbons au simili-chocolat.




 

Pour faire différent du brigadeiro traditionnel, j'ai ajouté dans les miens une bonne dose de café. Ça coupe bien le goût sucré, et ça donne de l'énergie! hi hi hi. Si vous désirez réaliser les brigadeiros classiques au chocolat (la version la plus répandue), utilisez la même marche à suivre, mais omettez le café et ajuster la quantité de cacaco en poudre à 3 cuillères à table combles. À la toute fin, roulez chaque boule dans des vermicelles de chocolat, pour leur donner le look traditionnel. Et voilà, facile comme tout!


Ingrédients :
  • 1 boîte (395 grammes) de lait concentré sucré (de type Eagle Brand) 
  • 2 cuillères à table de beurre non salé
  • 1 cuillère à table comble de cacao en poudre non sucré
  • 2 cuillères à table combles de granules de café instantané



Préparation :

Dans un chaudron à fond épais, mélanger le lait condensé sucré, le beurre, le cacao en poudre et le café instantané. Chauffer sur feu moyen en remuant à la cuillère de bois jusqu’à ce le mélange commence à se rassembler au centre du chaudron et à se détacher du fond et des parois de la casserole.

Retirer du feu et verser dans un bol légèrement beurré. Laisser refroidir à température ambiante durant 15 à 30 minutes. 


Lorsque la préparation est assez refroidie pour être manipuler, s'enduire les mains de beurre et former de petites balles rondes avec la pâte en la roulant entre les paumes des mains.

Placer dans des petits caissettes de papier, ou dans un bol pour servir. Conserver à température ambiante dans un contenant hermétique.





Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes
Temps de pause : 15 à 30 minutes
Quantité obtenue : 30 brigadeiros



mardi 16 juin 2015

Bouchées fondantes choco-coco



Il y a un moment que je n'avais pas pas publié de gourmandise de type "overdose de sucre". C'est un dessert que je qualifierais de "recette de grand-mère", parce que facile, réalisable avec des ingrédients simples et surtout... pleine de gras et de sucre! hi hi hi.

Ces bouchées ont la texture extra-fondante d'un brownies ou d'un mi-cuit au chocolat, avec en plus le goût de la noix de coco. Comme si ce n'était pas assez, elles sont également glacées, avec encore plus de noix de coco pour décorer. On ne fait pas dans le délicat avec une bonne dose de beurre et de sucre en poudre, mais vous aimerez le fait que le goût du chocolat est vraiment intense, malgré l'utilisation de cacao en poudre seulement. 





C'est le genre de gourmandise parfaite pour enmener en pique-nique, partager lors d'un goûter collectif ou tout simplement s'offrir en petite quantité pour combler sa dent sucrée. De mon côté, j'en ferai bénéficier les âmes charitables qui m'aideront à déménager à la fin du mois. En attendant, je les conserve au congélateur jusqu'au jour J. Il faut bien ravitailler ses troupes et leur donner de l'énergie!
: )




Ingrédients :

Base choco-coco

  • 300 grammes de beurre, fondu et refroidi 
  • 2 tasses de cassonade blonde, bien tassée
  • 2 oeufs
  • 2 cuillères à thé d'extrait de vanille pure
  • 1 2/3 tasses de farine tout usage
  • 1/2 tasse de cacao en poudre non sucré
  • 1 1/4 tasses de flocons de noix de coco non sucrée
Glaçage
  • 3 tasses de sucre en poudre (sucre à glacer) 
  • 1/2 tasse de cacao en poudre non sucré
  • 60 grammes de beurre, à température ambiante
  • 1/4 de tasse d'eau bouillante 
  • 1/4 de tasse de flocons de noix de coco non sucrée (pour décorer)



Préparation :

Préchauffer le four à 325F.

Beurrer et recouvrir de papier parchemin un moule rectangulaire d'environ 10 X 14 pouces. Réserver.

Base choco-coco

Placer le beurre, la cassonade les oeufs et la vanille dans un bol et mélanger au fouet pour combiner.

Dans un autre bol, mélanger ensemble la farine, le cacao et la noix de coco.

Ajouter au ingrédients humides et mélanger jusqu'à ce que tout soit bien combiné.

Verser dans le moule préparé. Enfourner pour environ 30 minutes, ou jusqu'à ce que la base soit tout juste prise (le centre sera encore fondant, un peu comme un brownies).

Laisser refroidir complètement à température ambiante (ou au frais, si on veut que ce soit prêt plus rapidement) avant de glacer.





Glaçage

Combiner le sucre en poudre et la cacao dans un bol. Ajouter le beurre, puis verser l'eau bouillante et mélanger le tout vigoureusement au fouet jusqu'à consistance crémeuse.

Tartiner la base de glaçage sur toute la surface, puis saupoudrer de noix de coco. Laisser figer à température ambiante (ou au frais, si on veut que ce soit prêt plus rapidement) avant de déguster.





Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes
Quantité obtenue : 24 à 30 portions



vendredi 12 juin 2015

Soupe-repas à l'asiatique


 
Vous connaissez sûrement les soupes vietnamiennes servies dans les restaurants dont le nom commence inévitablement par "Pho"... Il est facile de reproduire ces soupes à la maison et d'obtenir le même goût délicieux. Cette recette vous servira de base pour créer LA soupe-repas classique que vous pourrez modifier selon vos envies.

Et comme une soupe est avant tout un bouillon, il faut qu'il soit goûteux! Celui-ci est fait à base de boeuf, avec du gingembre, du piment fort, de la sauce de poisson et de la sauce soya. J'ai y mis du basilic, car je le préfère à la coriandre dans ce genre de soupe, mais les deux sont possibles. 

Une protéine est nécessaire, que ce soit du poulet effiloché, des crevettes, du boeuf tranché mince, du porc en lanières... Pour moi, ça va selon ce qui reste dans le frigo! Des cubes de patate douce, parce que ça ajoute une douceur qui atténue le piquant. Ensuite les nouilles de riz, que je préfères larges façon linguine plutôt que vermicelles, et une généreuse portion de fèves germées pour compléter le tout, et on garni d'oignons verts en bonne quantité. N'oubliez pas le quartier de lime pressé sur tout ça avant de déguster! Mioum!




Ingrédients :
  • 4 oignons verts, émincés (vert et blanc séparés)
  • 2 gousses d’ail, hachées finement
  • 1 cuillère à table de gingembre frais pelé et haché finement (j'en ai mis un peu plus...)
  • 1/2 cuillère à thé de flocons de piment fort broyés
  • 3 cuillères à table d’huile d’olive
  • 1 litre (4 tasses) de bouillon de boeuf
  • 2 tasses d'eau
  • 1 patate douce, pelée et coupée en dés
  • 1 cuillère à table de sauce au poisson (nuoc-mam)
  • 1 cuillère à table de sauce soya
  • 225 grammes de nouilles asiatique larges au riz 
  • 1 tasse de filet de porc cuit, coupé en dés
  • 2 tasses de fèves germées    
  • Quelques feuilles de basilic frais
  • Quartiers de lime 
  • Sel et poivre, au goût



Préparation :

Dans une casserole, attendrir le blanc des oignons verts, l’ail, le gingembre et le piment dans 30 ml (2 c. à soupe) d’huile. Ajouter le bouillon, l’eau, la patate douce, la sauce au poisson et la sauce soya. 


Porter à ébullition et laisser mijoter, à découvert, environ 10 minutes ou jusqu’à ce que la patate douce soit tendre. Rectifier l’assaisonnement.




Ajouter les nouilles et poursuivre la cuisson environ 3 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Ajouter du bouillon au besoin. Ajouter le porc et cuire encore 1 minute.

Répartir la soupe dans quatre bols. Garnir de viande, de fèves germées, du vert des oignons verts et de basilic. Servir immédiatement. Accompagner de quartiers de lime.



Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes sur la cuisinière
Quantité obtenue : 4 portions


jeudi 4 juin 2015

Petits cheesecakes au chèvre et leurs pommes chaudes épicées



Tout amateur de cheesecake doit en faire au moins un une fois de temps en temps. Sinon, à quoi ça sert de vivre? Hi hi hi. J'étais vraiment dûe là... et j'avais la rage d'un cheesecake gourmand, mais différent. J'avais surtout une brique de chèvre à passer avant qu'elle ne meure au frigo, et gaspiller du fromage, chez moi, c'est pas question!

Donc, ce dessert a commencé avec une recette de cheesecake au chèvre toute simple, préparée avec le fromage en question, des oeufs, du miel et de la vanille. Si vous n'avez jamais goûté, faut d'abord savoir que c'est très différent d'un gâteau au fromage à la crème. On sent le goût du chèvre, bien entendu, et la texture est crémeuse, mais aussi un peu "sablée", si je puis dire ainsi... C'est gourmand, mais en même temps, ça pourrait facilement s'accorder avec du salé ou des fines herbes pour devenir un petit gâteau apéro fromagé.




 

Pour l'accompagner, j'ai pensé à des pommes bien épicées, puisque le cheesecake en soi est peu goûteux. Vous voudrez préparer les fruits tout juste avant de servir afin d'avoir un beau contraste entre la texture fraiche et crémeuse du cheesecake, et la texture chaude et moelleuse des pommes. Leur goût vous rappelera celui des mets indiens, grâce au mélange généreux de cannelle et de cardamome. J'ai aussi mis du poivre en bonne quantité, et croyez-moi, ça donne un résultat... explosif! Dommage qu'on utilise si peu le poivre dans les desserts, car il rehausse et accompagne bien les saveurs sucrées ou fruitées. Vous ne voudrez pas l'omettre dans cette recette, il donne du kick!

Et pour épater encore plus à la présentation, je vous conseille d'ajouter une quenelle de yogourt grec ou une cuillère de crème fouettée saupoudrée de cannelle dans l'assiette. Ça vous fera un beau dessert à l'air raffiné, au goût différent mais tellement addictif, facile à préparer, et magique à dévorer!





Ingrédients :

Cheesecake au chèvre

  • 4 oeuf 
  • 320 grammes de fromage de chèvre
  • 1 cuillère à thé d'extrait de vanille pure
  • 1/2 tasse de miel


Pommes chaudes épicées
  • 4 pommes, pelées et coupées en dés 
  • 2 cuillères à table de beurre
  • 1 cuillère à table de cassonade
  • 1 cuillère à thé de cannelle
  • 1/2 cuillère à thé de cardamome
  • 1/2 cuillère à thé de poivre du moulin (un mélange de rose, vert, blanc et noir)
  • 1/4 de cuillère à thé de piment de la Jamaïque
  • Un peu plus de poivre du moulin, pour servir



Préparation :

Cheesecake au chèvre

Préchauffer le four à 350F. Couvrir 10 à 12 empreintes de moules à muffins avec de petites caissettes de papier. Réserver.

Battre les oeufs au batteur électrique ou sur socle à haute vitesse durant 2 minutes. Ajouter ensuite le fromage de chèvre, la vanille et le miel et mélanger toujours à haute vitesse jusqu'à ce que la pâte soit homogène (elle sera assez liquide).





Verser dans les caissettes de papier préparées jusqu'à un peu plus du trois-quart de leur capacité.

Enfourner pour 20 à 25 minutes, ou jusqu'à que la surface des chessecakes soit à peine figée, sans être craquelée.

Laisser refroidir quelques minutes dans le moule (ils vont s'affaisser un peu), puis retirer du moule et laisser refroidir complètement sur une grille.

Placer au réfrigérateur durant au moins 4 heures.

 



Pommes chaudes épicées

Chauffer le beurre dans un pôelon sur feu moyen. Ajouter les dés de pomme et saupoudrer avec la cassonade. Cuire un peu en remuant à la cuillère de bois jusqu'à ce que les pommes soient bien enrobées de beurre fondu et de cassonade.

Ajouter les épices (cannelle, cardamome, poivre et piment de la Jamaïque) et remuer doucement pour bien enrober les fruits. Poursuivre la cuisson encore quelques minutes, jusqu'à ce que les pommes soient tendres, en remuant souvent. Si les pommes commencent à coller, ajouter un peu de beurre dans le poêlon. Elles ne doivent pas griller, seulement se colorer très légèrement.

Retirer du feu et laisser refroidir 1 ou 2 minutes.

Servir les petits cheesecakes bien froids, avec les pommes chaudes épicées sur le dessus, et décorer d'un peu de poivre du moulin.






 

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 20-25 minutes au four et 10-15 minutes sur la cuisinière
Temps de pause : 4 heures
Quantité obtenue : 10 à 12 petites portions


vendredi 29 mai 2015

Poulet Teriyaki à la mijoteuse



Le Teriyaki est une technique de cuisson de la cuisine japonaise dans laquelle les aliments sont grillés et glacés avec un mélange de sauce soya, de mirin et de sucre. C'est très bon, mais ça demande plusieurs étapes de grillage, de cuisson, de glaçage... ça n'en fini plus!

Voici donc une version "bon marché" à la mijoteuse avec un bon petit goût simili-authentique que vous adorerez! Ce poulet Teriyaki est un genre de "pulled pork" à la japonaise, version poulet. On parle ici d'une viande tendre parfaitement cuite qui se défait à la fourchette enduite d'une sauce sucrée et collante qui goûte bon le soya, le gingembre et le vinaigre de riz... mioum!





Vous aimerez aussi la méthode de cuisson rapide à la mijoteuse, qui ne demande que quelques minutes de travail de votre part pour obtenir une viande délicieuse et goûteuse. Le tout est délicieux avec des légumes vapeur et du riz, mais pourrait être dégusté à toutes les sauces... métaphoriquement parlant... 

N'oubliez pas les oignons verts et le sésame! Ce n'est pas seulement pour la déco, c'est aussi pour le goût! Assez exotique pour faire changement, assez simple pour plaire aux enfants!




Ingrédients :
  • 2 lbs de poitrines de poulet, désossées 
  • 2 gousses d'ail écrasées
  • 1/2 tasse d'oignon blanc haché en petits dés
  • 1/2 tasse de miel
  • 1/2 tasse de sauce soya
  • 1/4 de tasse de vinaigre de riz
  • 1 cuillère à thé de gingembre moulu
  • 1/4 de cuillère à thé de poivre du moulin
  • 1/4 de tasse d'eau froide
  • 3 cuillères à table de fécule de maïs
Pour servir
  • Oignons verts tranchés
  • Graines de sésame
  • Légumes vapeur et riz cuit




Préparation :

Placer les poitrines de poulet en une seule couche au fond de la mijoteuse.


Dans un petit bol, mélanger ensemble l'ail, l'oignon, le miel, la sauce soya, le vinaigre de riz. le gingembre et le poivre. Verser le mélange sur les poitrines de poulet.


Couvrir et cuire dans la mijoteuse pour 4 à 5 heures à haute intensité, ou jusqu'à ce que le poulet soit bien cuit et qu'il se sépare à la fourchette facilement.




 Retirer ensuite le poulet avec une cuillère à trou et défaire en morceaux. Prélever la sauce et la transférer dans une casserole.

Dans un bol à part, mélanger ensemble l'eau froide et la fécule de maïs au fouet, jusqu'à ce que la fécule soit entièrement diluée. Verser dans la casserole et mélange avec la sauce, toujours au fouet. Chauffer sur feu moyen-vif pour amener à ébullition (la sauce épaissiera). 


Laisser bouillir 1 minute en fouettant vigoureusement, puis retirer du feu et verser sur le poulet. Remuer doucement pour bien enrober chaque morceau.


Servir sur du riz et des légumes vapeur. Garnir généreusement d'oignons verts et de graines de sésame.





Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 4-5 heures
Quantité obtenue : 4 à 6 portions


lundi 25 mai 2015

Quiche au gouda fumé et au bacon



Pour une vraie quiche d'homme au bon goût de fumé, c'est ici que ça se passe!

Ce vrai "brunch de bucheron" se compose d'une pâte brisée toute simple, de beaucoup d'oeufs, d'échalotes françaises, de poivron rouge, d'oignons verts, mais surtout, de gouda fumé et de bacon.  La saveur de ce fromage s'harmonise à merveille avec celle du lard, et malgré son prix assez élevé, il faut partie de ces denrées dont j'ai peine à me passer. C'est trop bon pour que je vive sans!





Pour un petit goût de cabane à sucre à chaque bouchée, essayez cette quiche avec du bacon à l'érable au lieu du bacon régulier. Vous pouvez aussi varier le fromage, tant qu'à y être, mais pourquoi faire ça? :p

Mention spéciale à l'échalote française qu'on retrouve dans cette quiche en gros morceaus. Voilà qui fait changement des vieux oignons et qui ajoute une belle touche d'originalité au goût de cette "omelette en pâte" (en vrai, c'est un peu ce que c'est....)

Bon brunch!

 


Ingrédients : 
  • Une boule de pâte brisée
Garniture
  • 8 tranches de bacon, coupées en morceaux 
  • 1 cuillères à table d'huile végétale
  • 6 échalotes françaises, coupées en 4
  • 2 gousses d'ail, écrasées
  • 1/4 de cuillère à thé de thym séché 
  • 1/4 de cuillère à thé de poivre
  •  1/4 de cuillère à thé de sel 
  • 1/2 tasse de poivron rouge en petits dés
  • 2 cuillères à table d'oignons verts hachés
  • 1 1/4 tasses de gouda fumé râpé
  • 6 oeufs 
  • 1 tasse de lait



Préparation :

Abaisser la pâte sur une surface légèrement farinée sur une épaisseur de 3 mm et la déposer dans le moule à tarte beurré (j'ai pris un moule carré). Réfrigérer ensuite 30 minutes.

Après le temps de pause, préchauffer le four à 400
°F.

Couvrir la croûte d'une feuille de papier parchemin et de pois de cuisson. Enfourner la croûte pour 15 minutes, puis retirer du four, enlever la feuille et les pois et laisser refroidir complètement sur une grille.

Réserver durant la préparation de la garniture.





Garniture

Dans un grand poêlon, cuire le bacon sur feu moyen jusqu'à ce qu'il soit croustillant. Retirer du feu, égoutter et laisser refroidir. 

Retirer le gras du poêlon et y ajouter l'huile à chauffer. Ajouter les échalotes, l'ail, le thym, le poivre et le sel et cuire durant une dizaine de minutes, ou jusqu'à ce que les échalotes soient molles. Transférer dans un bol, puis ajouter les poivrons rouges et les oignons verts.

Saupoudrer 1/2 tasse de fromage gouda fumé sur la croûte à tarte préparée. Ajouter le mélange de bacon par-dessus.


Dans un bol, fouetter vigoureusement les oeufs et le lait ensemble. Verser sur le mélange de bacon dans la tarte. Saupoudrer du reste du fromage gouda fumé.



Enfourner à 375°F durant environ 35 minutes, ou jusqu'à ce qu'un coûteau inséré au centre de la quiche en ressorte sec. Laisser refroidir 10 minutes, puis déguster.

Conesrver au réfrigérateur dans un contenant hermétique.





Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes sur la cuisinière et 50 minutes au four, au total
Quantité obtenue : 8 portions

mercredi 20 mai 2015

Brie fondant au sirop d'érable, aux pommes et aux noix



Préparé "sur le pouce", ce brie fondant est parfait pour accompagner sans prétention des croûtons de pain baguette ou des craquelins. Une recette simple qui combine des saveurs fruitées à des noix et du sirop d'érable pour transformer un fromage au goût délicat en un délice gourmand.




Dans cette recette, on peut improviser et varier les fruits et les noix. Le poivre est important pour balancer le sucré, mais on pourrait aussi y ajouter du romarin pour accompagner les pommes et obtenir ainsi une saveur encore plus complexe. Comme le brie et ses garnitures sont déjà plein de goûts, les croûtons de pain ou les craquelins nature sont ce qu'il y a de mieux pour accompagner votre fromage fondant. Tartinez-le sans modération!

Si vous aimez déjà le fromage et le brie, vous adorerez le brie au four! Pensez-y lors de votre prochain 5 à 7, ou en entrée de repas. Avec un verre de vin et en bonne compagnie, c'est trop facile pour s'en passer!





Ingrédients :
  • 1 fromage brie rond de 250 grammes (1/2 lb)

  • 15 ml (1 cuillère à table) de beurre
  • 5 ml (1 cuillère à thé) de cassonade
  • 1 pomme, pelée et coupée en petits dés
  • 80 ml (1/3 de tasse) de canneberges séchées
  • 80 ml (1/3 de tasse) de noix de Grenoble, hachées
  • Poivre noir du moulin, en bonne quantité
  • 45 ml (3 cuillères à table) de sirop d’érable
  • Croûtons de pain baguette et craquelins, pour déguster



Préparation :

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).

Dans un poêlon, chauffer le beurre sur feu moyen. Ajouter la cassonade et les dés de pomme et les faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient caramélisés.

Retirer du feu, et verser dans un bol. Ajouter les canneberges et les noix. Assaisonner généreusement de poivre et mélanger.

Placer le brie dans un caquelon pour fromage ou un petit plat de verre ou de céramique à rebords. Ajouter la préparation de fruits et noix sur le dessus du fromage et napper de sirop d’érable. Couvrir d'un couvert ou d'un papier d'aluminium.

Mettre au four durant environ 10 minutes, ou jusqu'à ce que le fromage soit moelleux, sans être trop fondu.

Servir immédiatement, avec des croûtons de pain baguette de des craquelins.





Temps de préparation : 5 minutes
Temps de cuisson : 5 minutes sur la cuisinière et 10 minutes au four
Quantité obtenue : Environ 8 portions en entrée




lundi 11 mai 2015

Les friandises Atkins



Vous avez peut-être déjà entendu parler d'Atkins, une méthode pour perdre du poids qui prône un apport léger mais constant en glucides pour conserver un niveau d'énergie uniforme toute la journée, grignoter moins et perdre du poids en se sentant rassasié.

Afin de compléter son offre, Atkins propose aussi un grand choix de barres, de laits fouettés et de collations nutritives destinés aux personnes qui suivent un régime faible en glucides. Ces gâteries appétissantes permettent de se laisser aller à la gourmandise avec moins de calories et de sucre, tout en domptant les fringales.

Ainsi, j'ai pu tester pour vous 4 produits, soient :
 
- Les bouchées aux pacanes et au caramel
- Les bonbons aux arachides à saveur de chocolat
- Les amandes dans un enrobage chocolaté

- Le mélange montagnard sucré et salé

 Voici mes impressions... en toute subjectivité ; )


Les bouchées aux pacanes et au caramel

Avec du caramel gourmand et de vraies pacanes rôties, le tout enrobé de chocolat, ces bouchées s'apparentent aux Turtles déjà bien connues.

Les POUR :
- La portion de caramel est généreuse.

- Le goût est moins sucré, mais suffisamment semblable aux Turtles classiques pour satisfaire votre envie, sans tomber sur le coeur.

Les CONTRE :
- Le goût du chocolat est presque absent.
- J'aurais mis davantage de gros morceaux de pacanes. Elles sont hachées si finement qu'on les perd dans la friandise.

Pour les infos nutritionnelles et les ingrédients, c'est ici!




 Les bonbons aux arachides à saveur de chocolat
Des arachides grillées trempées dans un enrobage à saveur de chocolat, puis enrobées de bonbon, ces friandises sont sans glucides et sucrées à la sucralose.

Les POUR :
- Le bonbon est bien croquant.

- Ils sont moins caloriques que les bonbons du même genre vendus en magasin.

Les CONTRE :
- Encore ici, le goût du chocolat est presque absent. Je déplore également qu'il n'y ait aucun véritable chocolat dans les ingrédients. Le goût nous manque quand on déguste ces bouchées.

Pour les infos nutritionnelles et les ingrédients, c'est ici!



 Les amandes dans un enrobage chocolaté
De vraies amandes rôties trempées dans un enrobage chocolaté, le tout sucré seulement à la sucralose. 

Les POUR :
- Ils sont moins caloriques que les bonbons du même genre vendus en magasin.
- Les amandes sont goûteuses et croquantes.

Les CONTRE :
- Dois-je le redire, l'absence du véritable chocolat se fait encore sentir, d'autant plus que dans cette gourmandise, il doit partager la vedette avec l'amande, sa présence est aussi importante. L'enrobage à saveur de chocolat est gras sur la langue, et sa saveur est si atténuée qu'on a l'impression de manger une amande enrobée d'une couche molle presque sans goût. Décevant lorsqu'on a envie d'une telle gourmandise.


Pour les infos nutritionnelles et les ingrédients, c'est ici!



Le mélange montagnard sucré et salé
Des arachides, des boules chocolatées, des bouchées au beurre d'arachide et des bonbons se mélangent pour composer ce mélange montagnard. 

Les POUR :
- Euh... j'ai de la difficulté à en trouver...

Les CONTRE :

- Je m'attendais à un "mélange montagnard" au sens propre du terme : Noix diverses, fruits séchés, céréales, etc. Ici, c'est plutôt un sac de bonbons. Il n'y a que des arachides comme noix, et le mélange est à plus de 70% composé d'étrange boules croquantes très salés et très sucrées au goût de beurre d'arachide ou de chocolat. Reste une dose de bonbons à enrobage coloré sucré, et voilà le contenu de votre petit sachet.
- Beaucoup trop salé... c'est intense! On ne goûte aucune autre saveur.
- Assez sucré au goût également.

- En gros, ne vous attendez pas à un mélange montagnard, vous serez moins déçus...

Les informations sur ce produit ne sont pas encore en ligne.





Si vous voulez tester vous-mêmes ces gourmandises, elles sont en vente au Québec chez Wal-Mart, Pharmaplus et les Pharmacies Brunet.



dimanche 10 mai 2015

Biscuits au sucre Chaï au chocolat blanc




De la vraie gourmandise ces biscuits!

Si vous avez envie de décadence originale, et si les biscuits classiques aux pépites de chocolat n'arrivent plus à vous surprendre, cette recette est celle qu'il vous faut!




Dès le départ, la pâte extra-parfumée aux épices séduira vos papilles à coup sur. Si vous aimez le thé Chaï, et le goût intense de la cardamome - épice trop souvent reléguée au fond de l'armoire alors qu'elle est si intéressante! - je doute que vous résistiez à une bouchée de ça. Ne réduisez pas les quantités d'épices même si cela vous parait beaucoup, le dosage est vraiment parfait. La présence du poivre ajoute une petite note piquante qui se mélange à merveille avec le goût bien sucré du biscuit.

En veux-tu du sucre? En vlà! hi hi hi. Autant à l'intérieur qu'à l'extérieur, puisqu'ils sont roulés dedans avant la cuisson... vous ne manquerez pas de glucides pour la journée! J'ai même ajouté une bonne dose de chocolat blanc pour doubler la gourmandise. Durant la cuisson, il se concentre surtout au milieu du biscuit, si bien qu'on se retrouve avec un biscuit légèrement croquant à l'extérieur et bien moelleux à l'intérieur avec un centre de chocolat fondant.





Il est important de ne pas trop cuire les biscuits. J'ai laissé une fournée un peu trop longtemps, et ils deviennent durs. Il faut les sortir alors qu'ils sont à peine prêts, car la quantité de sucre comprise dans cette recette fait que les biscuits continuent de cuire et durcir, même une fois sortis du four.

Avec un bon thé (Chaï aussi, pourquoi pas? :p), ces biscuits seront extras!



 

Ingrédients:
  • 2 1/2 tasse de farine tout usage 
  • 1 cuillère à thé de poudre à pâte
  • 1/2 cuillère à thé de bicarbonate de soude
  • 1/2 cuillère à thé de sel
  • 1 1/2 tasses de sucre
  • 2 1/2 cuillères à thé de cannelle moulue
  • 1 cuillère à thé de gingembre moulu
  • 1 cuillère à thé de cardamome moulue
  • 1/2 cuillère à thé de piment de la Jamaïque moulu
  • 1/4 de cuillère à thé de poivre frais moulu
  • 1 tasse de beurre non salé, à température ambiante
  • 1 oeuf
  • 1/2 cuillère à thé d'extrait de vanille pure
  • 1 1/4 tasses de morceaux de chocolat blanc

 



Préparation :

Préchauffer le four à 350F. Recouvrir 3 plaques à biscuits de papier parchemin. Réserver.

Dans un bol, mélanger ensemble les ingrédients secs (farine, poudre à pâte, bicarbonate de soude et sel). Réserver.

Dans un autre bol, combiner ensemble le sucre, la cannelle, le gingembre, la cardamome, le piment de la Jamaïque et le poivre en remuant doucement, jusqu'à ce que tout soit bien mélangé. Réserver 1/4 de tasse de ce mélange à part pour enrober les biscuits avant la cuisson.

Dans un autre bol, battre le beurre et le mélange sucre et épices restant au batteur électrique jusqu'à ce que tout soit bien crémeux, soit environ 3 minutes. Ajouter l'oeuf et la vanille, et mélanger à nouveau jusqu'à consistance légère. Ajouter le mélange d'ingrédients secs et les morceaux de chocolat, en mélangeant juste assez pour combiner, sans plus (la pâte sera épaisse).






Former des boules avec la pâte (de la taille d'une balle de ping-pong). Déposer de 1/4 de tasse du mélange sucre et épices réservé dans un bol et y rouler chaque boule, avec de déposer sur les plaques de cuisson préparées, à 1 1/2 pouce d'intervalle.

Cuire au four préchauffé, 1 plaque à la fois, durant 9 minutes à 10 minutes (Pas plus! Les biscuits continuent de cuire et durcir pendant plusieurs minutes après être sortis du four).

Laisser refroidir complètement sur une grille, puis déguster.

Conserver à température ambiante dans un contenant hermétique.





Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 9 à 10 minutes par fournée
Quantité obtenue : Environ 30 biscuits