Millefeuilles au poivron jaune, tapenade et pesto et Chépakoi - VAM #9


Votre bachelorette préférée, tannée de passer des nuits blanches à tenter de réanimer des photos de recettes sans espoir de ressuscitation, s'est procurée une nouvelle caméra DSLR Canon EOS500D. C'est pas pour leur faire de la pub, je ne reçois aucune commandite de Canon (même si ce serait BEN le fun vu le prix obscène de ces bébelles…) mais disons qu'une bonne caméra fait toute la différence.

Maintenant, il faut comprendre les distances focales, les Aperture VS vitesse, et autres charabias techniques que les hommes et les Trekkies aiment tant. Je fais ici un appel à tous : Blogueuses aux photos de rêve, quelle lentille utilisez-vous ? J'ai pour l'instant une lentille tout usage (Tamron 17-50mm F/2.8) qui me permet les photos ci-dessous. J'hésitais entre la Canon 100mm f/2.8 macro ou la 50mm f/1.8. Il y a aussi la Sigma 105 telle qu'utilisée par Claude-Olivier qui donne (visiblement) d'excellents résultats. Que choisir ?

"Mais qu'en est-il de la recette de la semaine?" me demanderas-tu, cher lecteur assidu et affamé. Et bien voici des bouchées originales et bien pratiques : on fait la tapenade et le pesto d'avance, il reste juste l'omelette-biscuit et l'assemblage une fois le vendredi venu, et les restes de pesto et tapenade peuvent toujours être servis avec une baguette ou des craquelins, et se conservent un moment. C'est comme un petit bout de méditerranée dans un carré...


Millefeuilles au poivron jaune, tapenade et pesto



Source : Adapté de cette recette de Odelices.
Donne environ 32 bouchées
Préparation : 30 minutes

Ingrédients :
  • 280 grammes de poivrons jaunes crus (les peser une fois les graines, membranes et tiges enlevées)
  • 25 grammes de farine d’épeautre
  • 5 oeufs
  • 2 c. à table de flocons d'avoine
  • Herbes de provence ou autres épices au goût
  • Tapenade maison (recette plus bas)
  • Pesto Maison (recette plus bas)


Préparation :

Faites votre tapenade (voir recette plus bas) OU achetez-en une toute faite MAIS elle doit être assez consistante pour se tartiner et ne pas couler, voilà pourquoi j'ai fait la mienne, avec la texture désirée.

Idem pour le pesto (voir la recette ci-bas). Souvent les pestos sont une flaque d'huile, ça ne conviendrait pas ici.

Préchauffer le four à 400°F. Faites chauffer une casserole d’eau salée.

Parez vos poivrons (retirez les graines, les membranes et détaillez-les en morceaux) et faites cuire dans l’eau pendant 8 à 10 minutes. Égouttez quelques minutes (dans un tamis pour moi) puis mixez finement (avec le mélangeur à main pour moi, parce que mon blender c'est de la m...) pour obtenir une purée.

Dans un bol profond, battre les œufs. Ajoutez la farine et les herbes de Provence (n'importe quelle herbe à votre goût fera l'affaire; j'ai mis thym, estragon et romarin). Mélangez, puis incorporez la purée de poivrons et les flocons d'avoine.



Versez cette préparation dans un plat d'environ 9" X 13" chemisé de papier sulfurisé et faites cuire pendant 20 minutes. Sortez ça du four et laissez complètement refroidir avant de démouler, idéalement sur une feuille de papier sulfurisé pour éviter que ça ne colle au comptoir. Je l'ai mis à l'envers pour assécher le fond qui était humide. Ça vous donnera une omelette-biscuit d'environ 1 cm d'épaisseur.

MONTAGE : Découpez en 3 dans le sens de la largeur et en 2 dans le sens de la longueur ("Ça fait 6 carrés, madame!" - "C'est bien ça, Jean-Pierre"...). Prenez 3 carrés, superposez-les et égalisez à l'aide d'un couteau... coupant (cette affirmation est un oxymore dans mon cas...)

Je mentionne le coupant parce que sinon, quand vous allez couper vos bouchées, vous aller les effoirer (note aux amis français : du verbe EFFOIRER, synonyme de écrapoutir, décâlisser, varloper ou aplatir).

Tartinez un carré avec la tapenade, un carré avec le pesto, les superposer puis recouvrir d’un carré au poivron. Faites de même pour les 3 carrés restants. Coupez en petits carrés. Servir plantés d'un cure-dent pour tenir.



Tapenade d'olives noires

Ingrédients :

  • 150 grammes d'olives noires dénoyautées (égouttées si en conserve)
  • 1 c. à thé de câpres
  • 1 gousse d'ail, hachée
  • Un peu de jus de citron
  • Un peu de poivre noir
  • 3 c. à table d'huile d'olive - selon...

Préparation :

Avec un mélangeur CONVENABLE (pas comme mon Hamilton Beach qui rivalise les jouets Fisher Price...), hachez les olives, les câpres, l'ail, le jus de citron et le poivre noir. Puis ajoutez graduellement l'huile d'olive. On veut que notre tapenade se tienne dans nos carrés et ne coule pas. Quand la texture désirée est obtenue, réservez au frais.



Pesto

Ingrédients :

  • 1 1/2 tasses de feuilles de basilic frais
  • 2 gousses d'ail, tranchées finement
  • Un peu de poivre frais moulu
  • 1/4 de tasse de noix de pin (je les ai fais légèrement griller)
  • 1/3 de tasse de fromage parmesan râpé
  • Un peu de menthe fraiche (6 grosses feuilles pour moi)
  • 1 c. à thé de sucre
  • 1/4 de tasse d'huile d'olive vierge

(Si on veut ajouter du sel, attention à l'effet oxidant (noircissant) sur le basilic. Et puis le parmesan est bien assez salé pour moi...)



Préparation :

Mélangez le tout sauf l'huile, puis transférez dans votre mélangeur (Blender - Y a-t-il des suggestions pour un appareil convenable dans la salle?)

Ajoutez graduellement l'huile, jusqu'à concurrence de 1/4 de tasse, en pulsant. Encore une fois, on veut que notre pesto se tienne dans nos carrés et ne coule pas. Vous pouvez par la suite ajouter plus d'huile au mélange restant et obtenir un pesto normal.

Quand la texture désirée est obtenue, réservez au frais.

Pour prévenir l'oxydation, vous pouvez verser de l'huile d'olive dessus pour sceller, et conservez au frais.



Le cocktail à servir avec les millefeuilles :


Chépakoi



Y’a plus moyen de nommer des cocktails, c'est comme les chansons, tout à été fait. Comme on a misé sur les superpositions dans notre apéro, on va faire de même dans notre boisson.

  • 1 once de rhum blanc
  • 1 once de vermouth sec blanc (de type Noilly-Prat)
  • 1 once de vin blanc
  • 1 trait d'Angostura Bitter
  • 4 ou 5 gros glaçons
  • 1 cerise au marasquin, et un peu de jus du pot

Préparation :

Mettez les rhum, le vermouth, le vin et le bitter dans votre shaker avec 4 ou 5 gros glaçons. Shakez, puis versez dans un verre. Ajoutez environ une cuillère à thé de jus de marasquin du pot (il sera rouge) doucement, ça va se déposer au fond. Piquez une cerise d'un pic ou brochette et mettez dans le verre.

Si vous le servez en "long drink" allongez de soda (type 7up).



Bon vendredi!

Mylène

5 commentaires:

yasminou a dit...

hummmmm!!! vraiment superbe!! et puis tes photos me mettent vraiment l'eau à la bouche!!!

Katia a dit...

Miam !!!

Mylène, l'appareil que tu cherches, au risque de me répéter, c'est un ROBOT CULINAIRE. Un vrai. Pas le truc qui traîne dans ton armoire :) Je te jure que ça vaut l'investissement. Au moins autant qu'un nouvel appareil photo (et moins cher en plus !).

Caroline a dit...

Jasmine, ton blog est super, tant au plan visuel que des recettes inspirants que tu nous partages. En tant que bébitte à sucre moi-même, je dévore des yeux des superbes photos de desserts :)

Sha a dit...

Pour ma part, j'ai un Tamron 25-78 mm f/2.5 ! J'utilise mon reflex en mode manuel...
J'aimerais avoir de meilleurs objectifs ou un meilleur boîtier, mais ce n'est pas nécessaire pour le moment...
Au passage, j'aime beaucoup ces millefeuilles, très originaux, et avec un de mes légumes favoris :)

Claude-Olivier a dit...

bon contre un verre de ce rigolo cocktail (que je ne connaissais pas d'ailleurs) je te donne quelques conseils ;-) je te donnerais mon avis par mail, c'est bien plus simple. sinon once again, ca le fait grave tout ça ;-) biz et bonne semaine